La grève chez Lutosa terminée après un jour

Ce matin les ouvriers de l’usine du transformation de pommes de terre Lutosa à Leuze-en-Hainaut ont repris le travail. Mercredi matin ils s’étaient mis en grève en raison de la présence de caméras dans les vestiaires, installées à leur insu.


Caméra découverte par hasard

Le 31 juillet un ouvrier du Lutosa a découvert par hasard une caméra dans les vestiaires. Celle-ci y avait été installée sans en informer les employés ou les syndicats, ce qui selon la CCT 68 est pourtant obligatoire. Lors d’une réunion d’urgence avec les syndicats, la direction a expliqué que le but était de combattre les vols, auxquels l’entreprise est confrontée depuis quelques mois. Mais cette explication n’a pas convaincu les employés, qui ont débrayé mercredi matin. Les grévistes ont dénoncé une rupture de confiance avec l’employeur.


Mercredi soir la direction a présenté ses excuses pour ne pas avoir agi selon les règles. Dans un communiqué de presse le management a dit avoir permis « l’installation de caméras de surveillance par une société tierce indépendante afin de remédier à des problèmes croissants, dont des vols et des dommages ciblant tant des effets personnels que des biens de l’entreprise. » Lutosa admet que les caméras ont été installées dans des endroits inappropriés, mais ajoute « qu’une fois l’erreur constatée des actions correctives ont immédiatement été apportées ». Toutefois la direction souligne que les vols et les dommages ont des conséquences pénales et que « le droit du travail est subordonné au droit pénal ».


Entretemps les caméras ont été retirées et les images effacées. Un blâme sera adressé au management de l’entreprise et un directeur sera transféré vers la maison-mère McCain. Une réunion a été prévue en septembre pour mettre au point un plan de sécurité pour le site. Après quoi le personnel a repris le travail.