La hausse des matières premières pèse sur les marges d’Unilever

La hausse des matières premières pèse sur les marges d’Unilever
Shutterstock.com

Unilever a surpassé les attentes au cours du trimestre écoulé. Le groupe s’inquiète cependant de la hausse des prix des matières premières, qui pèse sur les marges.

 

Augmentations inévitables

Le groupe britannique a enregistré un chiffre d’affaires total de 25,8 milliards d’euros au premier semestre. Hors acquisitions, cessions et fluctuations des taux de change, la hausse atteint 5,4 %. Unilever a non seulement enregistré une hausse des ventes (+4 %), mais  a aussi augmenté ses prix de 1,6 %, rapporte De Tijd.

 

Mais la hausse des cours des matières premières pèse de plus en plus sur les résultats du géant des FMCG. Le pétrole brut et l’huile de soja, en particulier, ont beaucoup augmenté ces derniers mois. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles la marge a reculé de 19,8 % à 18,8 % en douze mois. Le CEO Alan Jope prévoit des marges stables pour le reste de l’année. Mais il avait promis antérieurement d’améliorer la rentabilité.

 

Selon le directeur financier Graeme Pitkethly, le groupe n’a d’autre choix que d’encore augmenter ses prix. Il suivra ainsi l’exemple de son concurrent Procter & Gamble, qui a annoncé une hausse de 5 % des prix des couches et produits d’hygiène.

 

Unilever a presque bouclé la scission de sa division thé. L’opération devrait être terminée à l’automne. Lipton tire la majorité de son chiffre d’affaires du thé noir, dont la popularité décline au profit du café, de l’eau et d’autres variétés de thé en Europe et aux États-Unis.