La lutte pour le consommateur végétalien se transforme en combat des titans

Het vegan koelschap van Albert Heijn

Une toute petite niche se développe peu à peu. De grands noms tels que Nestlé, Unilever et Marks & Spencer sautent dans le train végétal. Le véganisme sera-t-il la tendance alimentaire de 2019 ?

Une affaire de milliards


Selon le producteur alimentaire Nestlé, le véganisme est l'une des tendances nutritionnelles qui progresse le plus rapidement, en plus du ‘sans gluten’ et du ‘sans lactose’. Avec le temps, l’alimentation végétale pourrait devenir une affaire de milliards. Aujourd’hui, la multinationale suisse vend déjà des glaces végétaliennes de la marque Haagen-Dazs, des produits végétaliens Herta et travaille sur une alternative au lait à base de noix et de baies.

 

Au printemps, l’entreprise lancera le ‘Incredible Burger’ sous la marque Garden Gourmet, également disponible au Benelux. Il s’agit d’un substitut de viande végétal à base de protéines de soja et de blé. Le produit a été développé par Sweet Earth Foods, entreprise acquise en 2017, et doit concurrencer le très prisé Impossible Burger de Impossible Foods, un producteur qui peut compter sur le soutien financier de Bill Gates et de Tyson Foods, le plus grand producteur de viande américain.
 

Courant dominant

La lutte pour attirer les consommateurs végétaliens se transforme ainsi progressivement en combat des titans. Nestlé n'est certainement pas la seule multinationale à percevoir les avantages de la tendance végétale. Unilever a récemment repris le producteur néerlandais de substituts de viande De Vegetarische Slager : la marque va pouvoir conquérir le monde grâce à cette nouvelle configuration. La multinationale avait également déjà lancé un Magnum végétalien, notamment. Ce n'est pas un hasard si White Foods, la société mère d’Alpro qui est l’un des principaux fabricants d’alternatives végétales au lait, a été repris par Danone il y a quelques années.

 

Les retailers croient également en ce potentiel. Marks & Spencer vient de lancer une nouvelle et ambitieuse gamme végétalienne reprenant soixante références sous la marque The Plant Kitchen. Il s’agit d’une gamme variée de plats préparés tels que pizza, salade de pommes de terre, vegan mac&cheese ou curry thaïlandais, mais elle comprend également des produits comme du tofu ou des saucisses végétales. « C'est l'année durant laquelle l’alimentation végétale deviendra un véritable courant dominant », estime April Preston, directrice développement de produits. Le leader du marché britannique Tesco a également fait du végétalisme la tendance culinaire du moment et Sainsbury's a fortement élargi sa gamme. Au Benelux, des retailers tels qu’Albert Heijn - le premier à posséder une unité de réfrigération végétalienne - et Delhaize prennent la tête.

 

Bref, le véganisme est tendance. Mais des doutes subsistent quant à savoir si ces substituts de viande sont sains ou non. Ils contiennent souvent beaucoup de sel et peu de légumes, par exemple. De plus, ils ne sont pas très respectueux de l'environnement, aussi paradoxal que cela puisse paraître. Ils sont souvent fabriqués à partir de protéines de soja dont la production est très énergivore, bien que l'impact soit moindre que celle de la plupart des productions de viande.