La moitié des magasins de proximité offrent leurs excédents alimentaires | RetailDetail

La moitié des magasins de proximité offrent leurs excédents alimentaires

La moitié des magasins de proximité offrent leurs excédents alimentaires

Plus de la moitié des magasins de proximité font don chaque semaine d’excédents alimentaires impropres à la vente parce qu’ayant dépassés la date limite de conservation ou en raison d’un emballage endommagé. A noter qu’environ un tiers de ces produits sont consommés par les exploitants eux-mêmes.

Pour les bonnes œuvres locales

De nombreux détaillants proposent des produits alimentaires à prix réduits lorsque ceux-ci approchent de la date de péremption. Il n’en reste pas moins que trois quarts des commerçants sont confrontés au moins une fois par semaine à des excédents alimentaires devenus invendables, indique une enquête du Syndicat Neutre pour Indépendants auprès de 426 magasins de proximité.


L’enquête révèle également que 27% de ces excédents alimentaires invendables, mais encore parfaitement consommables, sont offerts à des œuvres caritatives locales ou à des habitants du quartier qui ont du mal à joindre les deux bouts. « Logique, car les magasins de proximité sont très proches de la population locale », indique le SNI. En outre 22% est redistribué au personnel et aux clients, tandis que 35% aboutit dans la cuisine des exploitants eux-mêmes.

 

La crise entre en jeu

Rien d’étonnant à ce que les exploitants consomment eux-mêmes une partie des produits invendus : « Ce phénomène a toujours existé », affirme Christine Mattheeuws, présidente du SNI, dans Het Nieuwsblad op Zondag.  « Mes parents exploitaient un magasin de quartier et bien souvent les produits qui ne se vendaient pas dans les délais, atterrissaient dans nos assiettes. »


Pourtant Christine Mattheeuws considère ce pourcentage comme assez élevé : « Nous pensons que la crise y est pour quelque chose. Les marges bénéficiaires sont sous pression. Alors pourquoi un commerçant jetterait-il des produits dont il a besoin dans le cadre privé, sachant que bon nombre de ces produits ‘périmés’ sont encore parfaitement consommables ? »

 

Une réglementation fiscale serait souhaitable

Par la même occasion l’organisation des indépendants demande à ce qu’une réglementation claire soit mise en place pour les PME qui redistribuent leurs excédents alimentaires, à l’exemple des grands supermarchés qui généralement collaborent avec les Banques alimentaires.


« Les grands supermarchés ne paient pas de TVA sur ces dons alimentaires. Toutefois cette réglementation n’est pas valable pour les épiciers et les supermarchés locaux, ce qui dès lors constitue un frein aux dons d’excédents alimentaires », estime le SNI.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La marque de lait Joyvalle intégrée à Campina

19/06/2018

Le fabricant de produits laitiers FrieslandCampina veut se concentrer sur une marque de lait forte : Joyvalle sera désormais intégré sous le parapluie de Campina.

Un nouveau plan commercial pour réanimer Makro

18/06/2018

Grâce à une offre professionnelle et de grands emballages, Makro entend inciter plus de clients à acheter davantage. En outre, le service envers la clientèle locale sera amélioré. Mais le temps presse : fin 2019 le redressement devra être visible.

L'ex-dirigeant de Carrefour renonce finalement à sa prime royale de départ

18/06/2018

Georges Plassat, l’ancien PDG de Carrefour, renonce à la généreuse indemnité de départ qui était prévue pour lui. Une décision qu’il a prise sous la pression de l’opinion publique.

Le supermarché en ligne Wink.be jette l’éponge

18/06/2018

Le groupe Louis Delhaize met un terme à son webshop Wink.be. Depuis sa création en 2013, le spécialiste des courses en ligne n’a jamais eu la moindre perspective de rentabilité.

Un protocole d’accord concernant le plan de transformation chez Carrefour

15/06/2018

La direction de Carrefour Belgique a conclu un protocole d’accord avec les syndicats concernant le plan de transformation de la chaîne de supermarchés. Quelque 250 emplois seront sauvés.

Filet Pur : Un estomac rempli d’angoisses

15/06/2018

Au menu de ce résumé hebdomadaire de RetailDetail Food : qui est le vrai patron de Carrefour Belgium, pourquoi manger sain n’est pas si sain que ça, pourquoi l’alcool nous remonte le moral et que manigance Jumbo. Bon appétit !