La pénurie de bouteilles de bière affecte les brasseurs belges

Shutterstock.com

Le marché européen est confronté à une pénurie structurelle de bouteilles de bière. Si les stocks étaient déjà limités avant la crise du coronavirus, la situation s’est détériorée l'année dernière, les brasseurs ayant massivement troqué les fûts destinés à l’horeca pour les bouteilles vendues en supermarché.

 

Improviser

Ce sont surtout les petites brasseries qui subissent la pénurie. Alain Coutteau, propriétaire de la brasserie Struise Brouwsers, a par exemple reçu sa dernière commande avec un retard inévitable. « Par conséquent, nous avons dû improviser en mai. Nous avons finalement reçu des bouteilles en suffisance il y a seulement quelques jours, nous permettant de revenir à notre niveau d’embouteillage habituel », indique-t-il à De Tijd.

 

Alain De Laet, PDG de la brasserie Huyghe, confirme la tension sur le marché des bouteilles. Pour contourner le problème, l'entreprise s'approvisionne depuis plusieurs années en Russie. « En outre, dès la flambée de l'épidémie de coronavirus en mars de l'année dernière, nous avons loué un entrepôt à Anvers afin de stocker des réserves de bouteilles supplémentaires. Nous avons anticipé. Une stratégie qui nous a permis d’éviter les problèmes jusqu'à présent. »

 

Vague d’acquisitions

Si la crise du coronavirus a exacerbé la pénurie, la fermeture des établissements horeca ayant stimulé la demande en bière en bouteille, la véritable cause du problème est ailleurs. « Dans toute l’Europe, des verreries ont disparu en raison d'un surplus de bouteilles de bière il y a dix ans. Cela a déclenché une vague d'acquisitions, si bien qu'il ne reste aujourd’hui plus que trois grands fabricants », explique Christophe Bossut, PDG de Axaglass.

 

Mais la demande en bouteilles en verre n'a cessé d'augmenter ces dernières années. Cela s’explique par la croissance du secteur européen de la bière et du vin, mais aussi par le retour progressif des bouteilles en verre pour conditionner le lait. Mais, à l'époque, la capacité de production des fabricants de verre n’a pas augmenté : seule l'entreprise allemande Wiegand-Glas a ouvert une nouvelle usine récemment.

 

Ne pas surestimer le problème

Les grands brasseurs comme AB InBev et Heineken semblent pour l'instant peu affectés par la pénurie de bouteilles. Les producteurs de bouteilles les approvisionnent en priorité. La brasserie Haacht a également pris ses précautions, déclare Lien Meeus, porte-parole. « Le secteur est confronté à une pénurie de bouteilles de bière depuis plusieurs années et nous avons anticipé dans nos contrats. »