La plus faible croissance en quatre ans pour Nestlé | RetailDetail

La plus faible croissance en quatre ans pour Nestlé

La plus faible croissance en quatre ans pour Nestlé

En 2013 Nestlé a enregistré un bénéfice en baisse, et ceci malgré la hausse de son chiffre d’affaires. Il s’agit de la plus faible croissance depuis 4 ans. Le CEO Bulcke souhaite miser davantage sur les soins médicaux.

L’Europe, le plus mauvais élève du groupe

Hors reprises et effets de change, le chiffre d’affaires du géant agroalimentaire s’élève à 92,2 milliards de francs suisses (près de 75 milliards d’euros), une hausse de 4,6%.  Le bénéfice net atteint les 10 milliards de francs suisses (près de 8 milliards d’euros), une « légère baisse liée aux frais de restructuration et aux effets de change défavorables », précise l’entreprise.


Pour expliquer ces résultats, le CEO Paul Bulcke (photo) évoque la pression croissante sur les prix en Europe – où les ventes sont restées quasiment stables (+0,8%, soit la plus faible région) – et le ralentissement de la demande dans les pays émergents.  Ces derniers, qui représentent 44% du chiffre d’affaires total, ont donné un coup d’accélérateur au cours du dernier trimestre de l’année : +9,3% (par rapport à +8,8% durant les trois premiers trimestres).  En Amérique du Nord et du Sud, Nestlé a progressé de 5,3%.


Par ailleurs  toutes les branches du groupe Nestlé ont connu une hausse de leur chiffre d’affaires.  La vente des produits alimentaires et de soins a connu une forte hausse (7,6%), alors que la vente d’ eau progresse le moins (+2%).  « L’année dernière était une année difficile et 2014 risque d’être tout aussi délicate », précise Bulcke.  Pour 2014, notre compatriote vise une « croissance de 5%, mieux que le marché » et mise sur « des marges plus élevées », tout en ajoutant que ce sera « principalement la deuxième partie de l’année » qui leur permettra d’atteindre ce résultat.


Accent sur les soins médicaux

En début de semaine, Nestlé a vendu 8% de ses actions à la société française de cosmétiques L’Oréal.  Suite à cette cession les Suisses aurait empoché 3,4 milliards d’euros en cash, en plus du contrôle complet de leur (ancienne) joint venture Galderma.  Ce fabricant de produits de soins médicaux de la peau a été fondé en 1981 par Nestlé et L’Oréal.  L’entreprise compte près de 5.000 collaborateurs et, a réalisé un chiffre d’affaires de 1,59 milliards d’euros en 2012.


Grâce à Galderma, Bulcke, CEO du plus grand fabricant de produits alimentaires au monde (comme KitKat, Maggi ou Nescafé), souhaite s’orienter davantage vers le segment médical.  A cet effet une division distincte destinée aux produits de soins sera créée : Nestlé Skin Health.

 

 

Traduction : Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.

Colruyt Group dépasse les attentes

19/06/2018

Grâce notamment à une fin d’année tonique, Colruyt Group est parvenu à augmenter sa part de marché durant l’exercice écoulé. Contre toute attente les marges se sont maintenues. Les activités en ligne aussi affichent de bonnes performances.

La marque de lait Joyvalle intégrée à Campina

19/06/2018

Le fabricant de produits laitiers FrieslandCampina veut se concentrer sur une marque de lait forte : Joyvalle sera désormais intégré sous le parapluie de Campina.

Un nouveau plan commercial pour réanimer Makro

18/06/2018

Grâce à une offre professionnelle et de grands emballages, Makro entend inciter plus de clients à acheter davantage. En outre, le service envers la clientèle locale sera amélioré. Mais le temps presse : fin 2019 le redressement devra être visible.