La plus faible croissance en quatre ans pour Nestlé

La plus faible croissance en quatre ans pour Nestlé

En 2013 Nestlé a enregistré un bénéfice en baisse, et ceci malgré la hausse de son chiffre d’affaires. Il s’agit de la plus faible croissance depuis 4 ans. Le CEO Bulcke souhaite miser davantage sur les soins médicaux.

L’Europe, le plus mauvais élève du groupe

Hors reprises et effets de change, le chiffre d’affaires du géant agroalimentaire s’élève à 92,2 milliards de francs suisses (près de 75 milliards d’euros), une hausse de 4,6%.  Le bénéfice net atteint les 10 milliards de francs suisses (près de 8 milliards d’euros), une « légère baisse liée aux frais de restructuration et aux effets de change défavorables », précise l’entreprise.


Pour expliquer ces résultats, le CEO Paul Bulcke (photo) évoque la pression croissante sur les prix en Europe – où les ventes sont restées quasiment stables (+0,8%, soit la plus faible région) – et le ralentissement de la demande dans les pays émergents.  Ces derniers, qui représentent 44% du chiffre d’affaires total, ont donné un coup d’accélérateur au cours du dernier trimestre de l’année : +9,3% (par rapport à +8,8% durant les trois premiers trimestres).  En Amérique du Nord et du Sud, Nestlé a progressé de 5,3%.


Par ailleurs  toutes les branches du groupe Nestlé ont connu une hausse de leur chiffre d’affaires.  La vente des produits alimentaires et de soins a connu une forte hausse (7,6%), alors que la vente d’ eau progresse le moins (+2%).  « L’année dernière était une année difficile et 2014 risque d’être tout aussi délicate », précise Bulcke.  Pour 2014, notre compatriote vise une « croissance de 5%, mieux que le marché » et mise sur « des marges plus élevées », tout en ajoutant que ce sera « principalement la deuxième partie de l’année » qui leur permettra d’atteindre ce résultat.


Accent sur les soins médicaux

En début de semaine, Nestlé a vendu 8% de ses actions à la société française de cosmétiques L’Oréal.  Suite à cette cession les Suisses aurait empoché 3,4 milliards d’euros en cash, en plus du contrôle complet de leur (ancienne) joint venture Galderma.  Ce fabricant de produits de soins médicaux de la peau a été fondé en 1981 par Nestlé et L’Oréal.  L’entreprise compte près de 5.000 collaborateurs et, a réalisé un chiffre d’affaires de 1,59 milliards d’euros en 2012.


Grâce à Galderma, Bulcke, CEO du plus grand fabricant de produits alimentaires au monde (comme KitKat, Maggi ou Nescafé), souhaite s’orienter davantage vers le segment médical.  A cet effet une division distincte destinée aux produits de soins sera créée : Nestlé Skin Health.

 

 

Traduction : Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


AB InBev ouvre une nouvelle brasserie en Chine

12/12/2017

AB InBev a ouvert une nouvelle brasserie en Chine, qui avec une capacité de production de 1,5 million de tonnes de bière par an est la plus grande brasserie du groupe en Asie. AB InBev espère ainsi tirer profit de l’essor de la classe moyenne en Chine.

Dr. Oetker à la conquête de la boulangerie industrielle belge

11/12/2017

L’allemand Oetker Gruppe, connu notamment pour ses pizzas surgelées Dr. Oetker, a racheté la boulangerie industrielle belge Diversi Foods, grand fournisseur de pain surgelé aux supermarchés belges et néerlandais.

Ahold en Delhaize fusionnent également aux Etats-Unis

08/12/2017

L’unification d’Ahold et de Delhaize se poursuit : au mois de janvier, Ahold USA et Delhaize America font fusionner.  L’entreprise de fusion belgo-néerlandaise poursuit ainsi sa quête de réduction des coûts.

Fin de la lutte pour le pouvoir au sein de la famille Aldi Nord

08/12/2017

Des années de lutte pour le pouvoir chez Aldi Nord, la partie d’Aldi qui gère des magasins en Belgique et aux Pays-Bas, ont pris fin suite à une décision prononcée par le tribunal.  L’influence de la famille fondatrice se voit ainsi limitée.

Les syndicats chez Carrefour craignent le plan de transformation

08/12/2017

L’entreprise de supermarchés Carrefour aura besoin de longs mois et même de quelques années pour mener à bien sa restructuration.  Entre-temps, les syndicats sont très inquiets quant à l’avenir.

Filet Pur : Une boîte vide, remplie d’air

08/12/2017

Le supermarché n’est qu’une poubelle remplie de nullités, voilà ce que nous apprenions cette semaine, parmi d’autres infos FMCG captivantes que saint Nicolas nous a apportées dans sa hotte. Voici votre résumé hebdomadaire mitonné par RetailDetail Food!

Back to top