La production de beurre a augmenté d’un cinquième en 2014 | RetailDetail

La production de beurre a augmenté d’un cinquième en 2014

La production de beurre a augmenté d’un cinquième en 2014

L’industrie laitière belge s’est bien préparée à la suppression des quotas laitiers européens. Le secteur a augmenté de 20% sa production de ‘produits laitiers de conservation’ (e.a. du beurre) pour faire face à la forte augmentation prévue de lait frais.

L’ère ‘post-quota’

Début avril, les quotas laitiers européens ont été supprimés après 31 ans. L’industrie laitière belge s’attend dès lors à une forte augmentation de la quantité de lait importé et a clairement anticipé l’ère ‘post-quota’, c’est ce qui ressort des statistiques annuelles sur les produits laitiers du SPF Economie.


« On remarque une augmentation significative de la production de produits laitiers de conservation et donc plus facilement commercialisables, comme le beurre, les poudres de lait, le lait concentré et le fromage », semble-t-il.  Ainsi, l’année dernière, on a noté une augmentation de la production de beurre de 19,7%, des poudres de lait de 21,5%, du lait concentré et du lactosérum de 19,5%, du fromage de 6%, et des crèmes glacées de 6,4%.

 

Puisqu’il n’existe plus de restrictions sur l’approvisionnement de lait frais, l’industrie espère ainsi conserver de la capacité de transformation pour faire face à l’arrivée supplémentaire. 

 

4 milliards de litres de lait de vache

En 2014, près de 886 millions de litres de lait de consommation, de lait chocolaté et de boissons vitaminées à base de lait ont été produits.  Les produits laitiers frais, comme le yaourt, les boissons lactées fermentées, la crème et les desserts, ont enregistré un volume de production de 500.000 tonnes (+1.3%). De plus, 190.000 tonnes de poudre de lait, 81.000 tonnes de fromage, 81.000 tonnes de lait concentré et de lactosérum, ainsi que 42.000 tonnes de beurre de laiterie ont été produits.


Pour fabriquer ces produits, pas moins de 4 milliards de litres de lait de vache, 147 millions de litres de crème et 66 millions de litres de lait écrémé ont été utilisés - dont une partie a été importée, toujours selon le SPF Economie.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour lance le personal shopper et la livraison en 90 minutes

19/07/2018

La chaîne de supermarchés Carrefour innove. Un personal shopper choisit vos produits, un triporteur les livre à domicile dans les 90 minutes. « Les retailers doivent se différencier au niveau du service, ce n’est que le début », explique Jorg Snoek, fondateur de RetailDetail.

Le ministre Peeters approuve finalement le plan de prépension chez Carrefour

18/07/2018

Comme prévu, le ministre de l’économie Kris Peeters a approuvé le plan de restructuration de Carrefour, y compris le plan de prépension. Le ministre a déclaré qu’il préférait la sécurité des travailleurs à la lutte contre « un mauvais signal ».

La viande in vitro dans les magasins dès 2021 ?

18/07/2018

La commercialisation de la viande in vitro accomplit de grandes avancées. Le pionnier Mosa Meat a levé 7,5 millions d’euros pour construire une usine qui mettra sur le marché un produit abordable d’ici trois ans.

Aldi mise sur l’énergie renouvelable

17/07/2018

Aldi Nord vient de publier une ambitieuse politique climatique internationale. Le retailer veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2021 et révèle quelques chiffres révélateurs dans son second rapport de développement durable.

Un potentiel de croissance considérable pour les discounters en Europe de l’Ouest

16/07/2018

Malgré une surenchère sur de nombreux marchés européens, les discounters prévoient dix millions de m² supplémentaires de surface de vente sur le continent d’ici 2023. LZ Retailytics estime qu’il existe également de bonnes opportunités de croissance sur des marchés dits saturés comme l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

16/07/2018

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.