La Russie prolonge l'embargo en réaction aux sanctions européennes

La Russie prolonge l'embargo en réaction aux sanctions européennes

La Russie va prolonger de 6 mois l’interdiction d’importation de différentes catégories de produits alimentaires provenant de pays occidentaux, et ce en réaction au prolongement des sanctions contre la Russie annoncé par l’Europe en début de semaine.

« Principe de réciprocité »

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a chargé le gouvernement de préparer un décret au nom du président Vladimir Poutine, afin d’avertir l’Union européenne du prolongement. Ce lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, avait déjà annoncé que la Russie réagirait selon le « principe de la réciprocité » et avait qualifié les sanctions occidentales d’« injustifiées et illégales ».


Plus tôt dans la journée l’Union européenne avait décidé de prolonger de six mois les sanctions économiques contre la Russie. Cette mesure fait suite aux combats meurtriers survenus dans l’Est de l’Ukraine ce weekend. Toutefois ces sanctions, qui seront d’application jusqu’au 31 janvier 2016,  ne font pas l’unanimité, car outre l’économie russe, l’économie européenne en souffrira également. Rien qu’en Belgique l’exportation de poires, de pommes et de viande porcine aurait déjà chuté d’un cinquième.


L’année dernière la Russie avait interdit l’importation de fruits, de légumes, de viande, de volaille, de poisson et de produits laitiers provenant de pays occidentaux ayant décrété des sanctions contre la Russie dans le cadre de la crise en Ukraine. En mars dernier les leaders européens avait décidé de maintenir les sanctions jusqu’à l’application complète du cessez-le-feu dans l’Est de l’Ukraine. L’Occident est convaincu que la Russie fournit un soutien militaire aux rebelles, ce que dément formellement Moscou. Selon les Nations Unies le conflit en Ukraine aurait déjà fait plus de 6 .400 morts depuis avril 2014.

 

Tags: