La Russie prolonge l'embargo en réaction aux sanctions européennes

La Russie prolonge l'embargo en réaction aux sanctions européennes

La Russie va prolonger de 6 mois l’interdiction d’importation de différentes catégories de produits alimentaires provenant de pays occidentaux, et ce en réaction au prolongement des sanctions contre la Russie annoncé par l’Europe en début de semaine.

« Principe de réciprocité »

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a chargé le gouvernement de préparer un décret au nom du président Vladimir Poutine, afin d’avertir l’Union européenne du prolongement. Ce lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, avait déjà annoncé que la Russie réagirait selon le « principe de la réciprocité » et avait qualifié les sanctions occidentales d’« injustifiées et illégales ».


Plus tôt dans la journée l’Union européenne avait décidé de prolonger de six mois les sanctions économiques contre la Russie. Cette mesure fait suite aux combats meurtriers survenus dans l’Est de l’Ukraine ce weekend. Toutefois ces sanctions, qui seront d’application jusqu’au 31 janvier 2016,  ne font pas l’unanimité, car outre l’économie russe, l’économie européenne en souffrira également. Rien qu’en Belgique l’exportation de poires, de pommes et de viande porcine aurait déjà chuté d’un cinquième.


L’année dernière la Russie avait interdit l’importation de fruits, de légumes, de viande, de volaille, de poisson et de produits laitiers provenant de pays occidentaux ayant décrété des sanctions contre la Russie dans le cadre de la crise en Ukraine. En mars dernier les leaders européens avait décidé de maintenir les sanctions jusqu’à l’application complète du cessez-le-feu dans l’Est de l’Ukraine. L’Occident est convaincu que la Russie fournit un soutien militaire aux rebelles, ce que dément formellement Moscou. Selon les Nations Unies le conflit en Ukraine aurait déjà fait plus de 6 .400 morts depuis avril 2014.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top