La tentative de reprise de Metro par Kretinsky échoue

Overnamepoging Metro door Kretinsky mislukt

Daniel Kretinsky n’est pas parvenu à atteindre le seuil visé de 67,5% des actions de Metro. Le milliardaire tchèque renonce donc à la reprise, mais lorgne désormais un siège au conseil d’administration.


Échéance de l’offre

Le nombre d’actionnaires de Metro ayant accepté l’offre de rachat ne sera communiqué que cet après-midi, mais il est clair que EP Global Commerce (la société d’investissement de Kretinsky et Patrik Tkac) n’obtiendra pas les 67,5% d’actions visées « Nous avons manqué le seuil, donc l’offre n’aboutira pas », explique le milliardaire dans le journal Handelsblatt.


La tentative de rachat a échoué en grande partie parce que EP Global Commerce n’est pas parvenu à convaincre les grands actionnaires Beisheim Group et Meridian Foundation, qui ensemble détiennent un peu plus de 20% des actions de Metro. Tous deux ont jugé l’offre de 16 euros par action insuffisante.


Kretinsky pour sa part estime que le prix proposé était correct et n’envisage donc pas de formuler une nouvelle offre plus élevée. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’à l’avenir il ne sera plus impliqué, bien au contraire : « Ce n’est pas mon rêve de rester en retrait et de me contenter de regarder ». En d’autres termes il mise sur sa participation à long terme dans Metro et vise un siège au conseil d’administration. Kretinsky n’aurait pas l’intention de siéger lui-même, mais enverrait un représentant.