L'action Walmart chute après la révision à la baisse de la prévision de bénéfice | RetailDetail

L'action Walmart chute après la révision à la baisse de la prévision de bénéfice

L'action Walmart chute après la révision à la baisse de la prévision de bénéfice

La chaîne de magasins américaine Walmart a considérablement rabaissé sa prévision de bénéfice, en raison de la hausse des coûts salariaux, d'investissements supplémentaires dans l’e-commerce et de l’impact de la force du dollar.

 

Baisse de 6 à 12 % des bénéfices escomptés

Pour l’année comptable 2017, Walmart s’attend à une baisse du bénéfice par action de 6 à 12%, une prévision en chute libre par rapport aux +4% prévus par les analystes.  Les causes sont, d’une part la hausse des salaires minimums et des investissements pour la formation des collaborateurs, et d’autre part, la concurrence féroce de l’e-commerce.  Le groupe a raté le train de l’internet et doit maintenant investir de grosses sommes d’argent – 2 milliards de dollars ces deux prochaines années – pour éviter que des concurrents comme Amazon ne prennent trop d’avance.

 

De plus, le plus grand détaillant du monde s’attend à un effet négatif à cause d’un dollar élevé.  « L’année comptable 2017 sera l’année des investissements les plus lourds », précise le dirigeant Charles Holley.  Il est convaincu qu’à partir 2017, ces investissements déboucheront sur une hausse du bénéfice de 5 à 10%.

 

Les investisseurs ne semblent pas être disposés à attendre si longtemps : ils ont mal digéré l’avertissement sur bénéfice et ont propulsé l’action vers le bas, – 8,5%.  Même la nouvelle précisant que le retailer souhaite acheter des actions propres pour un montant de 20 milliards de dollars, n’a pas réussi à renverser la situation.  La valeur boursière du retailer américain a perdu 17 milliards de dollars (juste pas 15 milliards d’euros), le plus sérieux revers subi par l’entreprise depuis des années. 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un tourbillon de mauvaises nouvelles

22/06/2018

Malgré les tentatives de nombreux retailers alimentaires pour camoufler leur actualité morose, Filet Pur est néanmoins parvenu à la débusquer. Voici le résumé hebdomadaire, quelque peu douloureux mais toujours très instructif, de RetailDetail Food!

Panos remplace la carte client par une app

21/06/2018

La chaîne de sandwicheries Panos a digitalisé son programme client : adieu à la carte en plastique, bienvenue à l’app. « A court terme nous espérons via ce canal atteindre et faire la connaissance de 150.000 clients », indique l’enseigne.

Kellogg’s accusé d’emballage trompeur

21/06/2018

Test-Achats a déposé une plainte auprès du SPF Economie contre Kellogg’s. L’organisation de défense des consommateurs estime que l’information sur les emballages des barres de céréales aux fruits rouges Special K est trompeuse.

La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.