Lambrechts reprend Prima après la faillite

Lambrechts reprend Prima après la faillite

Le grossiste Lambrechts, qui détient notamment la licence des magasins Spar, a repris le ‘goodwill’ du groupe Huyghebaert en faillite et devient donc propriétaire des enseignes ‘Prima et ‘Uw Buurtwinkel’ et de tous les contrats avec les affiliés.

Approvisionnement par Lambrechts

Dorénavant les supermarchés indépendants, qui jusqu’il y a peu faisaient appel au groupe malinois Huyghebaert, seront approvisionnés par le grossiste de Tongres Lambrechts.


Lambrechts détiendra donc les droits des enseignes ‘Prima’ et ‘Uw Buurtwinkel’, les deux formules sous lesquelles opéraient les affiliés de Huyghebaert. Les exploitants de magasins Prima  ou Uw Buurtwinkel, désireux de poursuivre leurs activités, feront désormais partie du groupe Lambrechts.


Lambrechts indique « qu’immédiatement après la faillite une quarantaine d’exploitants de supérettes et de supermarchés de proximité, affiliés chez Huyghebaert, avaient fait appel à Lambrechts  pour leur approvisionnement. »


Chaînes complémentaires au niveau géographique

Le repreneur est une entreprise familiale indépendante qui compte actuellement 160 collaborateurs et livre à 300 détaillants alimentaires indépendants, répartis sur toute la Belgique. Ces indépendants opèrent sous les enseignes Spar, Spar Express et Supra. Les membres ont également la possibilité de collaborer avec Lambrechts sous leur propre nom.


Jusqu’à présent le groupe Lambrechts était actif surtout au Limbourg et en Campine, alors que les  affiliés de Huyghebaert  sont  implantés essentiellement en Brabant flamand et dans la région anversoise. Géographiquement les deux  réseaux se complètent donc parfaitement.


On ignore encore si les supermarchés repris poursuivrons leurs activités sous leur propre étendard ou s’ils seront convertis en points de vente Spar. Il se pourrait également que certains indépendants optent pour une autre formule de franchise, étant donné que de grands acteurs comme Colruyt et Delhaize ont eux aussi manifestés leur intérêts pour ces magasins.


Les actifs du groupe Huyghebaert (les entrepôts et le centre de distribution) ne sont pas compris dans cette reprise.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top