Le ‘Belgian Pledge’ pour combattre l’obésité

Le ‘Belgian Pledge’ pour combattre l’obésité

Ce 11 septembre  les fédérations Comeos, Fevia et UBA ont présenté le ‘Belgian Pledge’ – littéralement ‘Promesse belge’ –, un engagement supplémentaire du secteur alimentaire en faveur d’une publicité responsable. Cette initiative s’inspire du EU Pledge, lancé en 2007. La Belgique est le troisième pays européen, après la Suisse et le Portugal, à avoir son ‘pledge’ national.  Grâce à une règlementation plus sévère, ce projet devrait contribuer à la lutte contre la surcharge pondérale.

Extension du Code de publicité existant

Le Code de publicité existant a été complété en 2007 par le EU Pledge. Celui-ci  stipule d’une part que toute publicité (à la télévision, en radio, dans la presse écrite et sur internet)  orientée vers des enfants de moins de 12 ans  ne sera autorisée que pour des produits qui satisfont à des critères nutritionnels spécifiques ; et d’autre part que  la communication sur des produits dans un environnement scolaire n’est permise que si elle s’inscrit dans le cadre d’objectifs éducatifs.


Un monitoring indépendant annuel indique que la publicité ne respectant pas le EU Pledge a diminué de 85 % durant ces 3 dernières années.


Initiative commune du secteur alimentaire

Le Belgian Pledge est une initiative de la Fevia ( Fédération de l’Industrie Alimentaire) , Comeos (Fédération du Commerce) et de l’UBA (Union Belge des Annonceurs). La Belgique est le troisième pays à avoir sont ‘pledge’ national.


Hier 14 entreprises belges se sont ajoutées à celles qui s’étaient déjà engagées dans le EU Pledge. Cela porte le nombre d’entreprises à 33. Sur la liste figurent de grands noms tels que Kellog’s, Coca Cola, Danone, Mars et Unilever. Il est évident que l’objectif est d’ accueillir encore  de nombreux autres adhérents.


Lutte contre le surpoids

L’initiative, soutenue par  le Conseil de la Publicité, le JEP (Jury d’Ethique Publicitaire), la WFA (World Federation of Advertisers), espère ainsi pouvoir promouvoir un mode de vie sain et contribuer au combat contre les mauvaises habitudes alimentaires  qui sont à la base du surpoids et de l’obésité. Un contrôle sévère sur la publicité doit permettre aux enfants de grandir dans un environnement où ils peuvent manger et vivre de de façon équilibrée.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Une boîte vide, remplie d’air

08/12/2017

Le supermarché n’est qu’une poubelle remplie de nullités, voilà ce que nous apprenions cette semaine, parmi d’autres infos FMCG captivantes que saint Nicolas nous a apportées dans sa hotte. Voici votre résumé hebdomadaire mitonné par RetailDetail Food!

Walmart ne veut plus être perçu comme un simple magasin

07/12/2017

Le géant américain de la grande distribution Walmart a décidé de changer son nom légal ‘Wal-Mart Stores’ en 'Walmart' tout court, car à l’ère du e-commerce l'enseigne se veut plus qu’une simple chaîne de magasins physiques.

Les frères Mestdagh se retirent de la direction opérationnelle du Groupe Mestdagh

05/12/2017

Les frères Eric et John Mestdagh ont décidé de se retirer de la direction opérationnelle du Groupe Mestdagh à partir de l’été prochain. Ils resteront néanmoins impliqués dans les stratégies à long terme de l’entreprise.

Ahold fait la leçon à Delhaize : il faut innover plus rapidement

05/12/2017

Delhaize doit innover plus rapidement et c’est au directeur d’Albert Heijn, Wouter Kolk, d’apprendre aux Belges comment s’y prendre, affirme Dick Boer, CEO d’Ahold Delhaize dans une interview surprenante, où il évoque également Amazon et bol.com.

La bière d’AB InBev 3% plus chère à partir de l’an prochain

05/12/2017

A partir du 1er janvier les bières d’AB InBev coûteront en moyenne 3,04% plus cher. Pour le secteur de l’horeca la hausse de prix s’élèvera à 3,12% et pour les magasins à 2,83%. Cette mesure concerne l’ensemble de l’assortiment.

Les accises élevées pèsent sur l’industrie alimentaire belge

05/12/2017

L’an dernier l’industrie alimentaire belge a progressé d’environ 3%. Toutefois cette croissance est entièrement attribuable à l’exportation, car sur le marché intérieur on observe un recul de 1,7%, et ce pour la première fois en dix ans.

Back to top