Le bénéfice annuel de Bonduelle plombé par une amende de l’UE

Le bénéfice annuel de Bonduelle plombé par une amende de l’UE

Au cours de son exercice décalé 2013-2014, le bénéfice de Bonduelle a chuté de 70% par rapport à l’an dernier. Cette baisse est imputable avant tout à la lourde amende que l’entreprise s’est vu infliger par l’UE en raison d’entente sur les prix.

Bénéfice inférieur de 70%

Début août le producteur français Bonduelle, spécialisé dans la transformation de légumes,  faisait part d’excellents chiffres pour son exercice 2013-2014 : un chiffre d’affaires en progression de 5,5% à 1,92 milliard d’euros, « supérieur à l’objectif annuel annoncé ».


Pourtant l’amende infligée au groupe par l’Union européenne, en raison d’entente sur les prix sur le marché des champignons en conserve, faisait déjà planer une ombre sur ces belles performances. Et de fait le groupe de Dunkerque annonce aujourd’hui une chute de son bénéfice de 70% à 15,2 millions d’euros.


La baisse du bénéfice net est imputable à des éléments non-récurrents, à hauteur de 36,1 millions d’euros, précise Bonduelle. Il s’agit pour l’essentiel « de l’amende infligée par la Commission européenne au titre de pratiques anticoncurrentielles sur le marché du champignon en conserve aux marques de distributeurs en Europe pour un montant de 32,4 millions d’euros, frais de procédure inclus. »


Expansion au Canada

Bonduelle souligne toutefois que sa situation financière continue de s’améliorer et que « sa santé financière est telle que le groupe est en mesure d’envisager de nouveaux projets de développement. »


Ainsi le 26 septembre dernier Bonduelle a signé une convention d’achat avec le groupe de distribution canadien Sobeys pour la reprise d’une usine de surgelés d’une capacité de 15.000 tonnes, située à Lethridge (à l’ouest du Canada, non loin de la frontière américaine). L’accord devrait être bouclé au cours du mois de novembre de cette année.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Bientôt une taxe sur la viande ?

12/12/2017

D’ici 5 à 10 ans il y aura une taxe sur la viande, afin de diminuer la consommation de viande qui a de lourdes conséquences sur le climat et la santé. C’est du moins ce qu’estiment bon nombre de  chercheurs et de parlementaires du monde entier.

AB InBev ouvre une nouvelle brasserie en Chine

12/12/2017

AB InBev a ouvert une nouvelle brasserie en Chine, qui avec une capacité de production de 1,5 million de tonnes de bière par an est la plus grande brasserie du groupe en Asie. AB InBev espère ainsi tirer profit de l’essor de la classe moyenne en Chine.

Dr. Oetker à la conquête de la boulangerie industrielle belge

11/12/2017

L’allemand Oetker Gruppe, connu notamment pour ses pizzas surgelées Dr. Oetker, a racheté la boulangerie industrielle belge Diversi Foods, grand fournisseur de pain surgelé aux supermarchés belges et néerlandais.

Ahold et Delhaize fusionnent également aux Etats-Unis

08/12/2017

L’unification d’Ahold et Delhaize se poursuit : au mois de janvier, Ahold USA et Delhaize America vont fusionner. L’entreprise fusionnée belgo-néerlandaise poursuit ainsi sa quête de réduction des coûts.

Fin de la lutte pour le pouvoir au sein de la famille Aldi Nord

08/12/2017

Des années de lutte pour le pouvoir chez Aldi Nord, la partie d’Aldi qui gère des magasins en Belgique et aux Pays-Bas, ont pris fin suite à une décision prononcée par le tribunal.  L’influence de la famille fondatrice se voit ainsi limitée.

Back to top