Le Belge continue à consommer de la viande malgré les scandales

Le Belge continue à consommer de la viande malgré les scandales

Malgré le scandale de la viande de cheval, le Belge ne renonce pas à sa portion de viande. « Les consommateurs sont probablement conscients qu'il s'agissait d'un cas isolé de fraude », déclare la Fenavian, la Fédération nationale des fabricants de produits et conserves de viandes. Le Boerenbond  en revanche se dit inquiet.

Des contrôles plus stricts, une meilleure communication, des sanctions plus sévères

Les membres de la Fenavian n’ont pas constaté de changement de comportement chez les Belges quant à leur consommation de produits à base de viande, depuis que le scandale concernant la viande de cheval a éclaté en Europe. « Les consommateurs sont probablement conscients qu'il s'agissait d'un cas isolé de fraude », estime Koenraad Vangoidsenhoven, secrétaire général de la Fenavian.


Pourtant le secteur s’inquiète  « des circuits qui tentent d'introduire des chevaux de sport, traités par des médicaments, dans la chaîne alimentaire. Les contrôles sur la traçabilité et les contrôles des passeports de ces animaux au niveau de l'abattage et du commerce des animaux vivants, jouent donc un rôle très important », souligne le secrétaire général.


La Fenavian demande aux services d’inspection de communiquer davantage sur l’identité des personnes et entreprises malveillantes : « L'accès à la profession doit leur être interdit. »


La réputation du secteur menacée

Précédemment, Piet Vantemsche, président du Boerenbond (Ligue des paysans), a déjà tiré à la sonnette d’alarme. Il craint que tous ces scandales finissent par avoir un impact négatif sur la  réputation, et par conséquent sur la vente de la viande.


« La fraude de la vente de viande de cheval supposée être de la viande de bœuf, a affecté la confiance du consommateur dans toute l’Europe. La fraude est répréhensible et inadmissible. Elle nuit à des secteurs entiers, mais également à des éleveurs et des transformateurs de viandes fiables, qui sont ainsi confrontés à une concurrence déloyale. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt lance sa box repas

18/10/2017

Colruyt lance un colis repas pour ménages avec enfants, avec tous les ingrédients nécessaires à la préparation de trois repas. Pas besoin d’abonnement pour commander sa box repas qui sera disponible dès le lendemain.

63 emplois menacés chez Coca-Cola Belgique

18/10/2017

Coca-Cola Belgique a l’intention de supprimer 63 des 2.200 emplois au total. Le fabricant de boissons rafraîchissantes s’entretiendra avec les syndicats, afin d’éviter autant que possible les licenciements secs.

Ferrero et Unilever s’associent pour la fabrication de glaces Kinder

17/10/2017

L’italien Ferrero a conclu un accord de collaboration avec Unilever pour la création de glaces Kinder. Unilever, qui produit notamment la marque Magnum, bénéficie déjà d’une riche expérience sur ce marché.

Nouveau CFO pour Carrefour

17/10/2017

L’enseigne française Carrefour a désigné un nouveau CFO. Pierre-Jean Sivignon quitte l’entreprise pour des raisons personnelles et sera remplacé par Matthieu Malige, qui auparavant occupait la même fonction chez Fnac Darty.

AB InBev : accord social concernant la nouvelle CCT

17/10/2017

Fin des troubles dans les brasseries  d’AB InBev à Louvain, Jupille et Hoegaarden : les syndicats et la direction sont parvenus à un accord concernant une partie de la nouvelle convention collective de travail.

Danone : croissance grâce aux hausses de prix

17/10/2017

Durant le troisième trimestre le chiffre d’affaire de Danone a augmenté de 16,6% à 6,454 milliards d’euros. Cette progression est attribuable avant tout à la reprise de WhiteWave, car sur base comparable la croissance s’est limitée à 4,7%.

Back to top