Le Belge continue à consommer de la viande malgré les scandales | RetailDetail

Le Belge continue à consommer de la viande malgré les scandales

Le Belge continue à consommer de la viande malgré les scandales

Malgré le scandale de la viande de cheval, le Belge ne renonce pas à sa portion de viande. « Les consommateurs sont probablement conscients qu'il s'agissait d'un cas isolé de fraude », déclare la Fenavian, la Fédération nationale des fabricants de produits et conserves de viandes. Le Boerenbond  en revanche se dit inquiet.

Des contrôles plus stricts, une meilleure communication, des sanctions plus sévères

Les membres de la Fenavian n’ont pas constaté de changement de comportement chez les Belges quant à leur consommation de produits à base de viande, depuis que le scandale concernant la viande de cheval a éclaté en Europe. « Les consommateurs sont probablement conscients qu'il s'agissait d'un cas isolé de fraude », estime Koenraad Vangoidsenhoven, secrétaire général de la Fenavian.


Pourtant le secteur s’inquiète  « des circuits qui tentent d'introduire des chevaux de sport, traités par des médicaments, dans la chaîne alimentaire. Les contrôles sur la traçabilité et les contrôles des passeports de ces animaux au niveau de l'abattage et du commerce des animaux vivants, jouent donc un rôle très important », souligne le secrétaire général.


La Fenavian demande aux services d’inspection de communiquer davantage sur l’identité des personnes et entreprises malveillantes : « L'accès à la profession doit leur être interdit. »


La réputation du secteur menacée

Précédemment, Piet Vantemsche, président du Boerenbond (Ligue des paysans), a déjà tiré à la sonnette d’alarme. Il craint que tous ces scandales finissent par avoir un impact négatif sur la  réputation, et par conséquent sur la vente de la viande.


« La fraude de la vente de viande de cheval supposée être de la viande de bœuf, a affecté la confiance du consommateur dans toute l’Europe. La fraude est répréhensible et inadmissible. Elle nuit à des secteurs entiers, mais également à des éleveurs et des transformateurs de viandes fiables, qui sont ainsi confrontés à une concurrence déloyale. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.

Colruyt Group dépasse les attentes

19/06/2018

Grâce notamment à une fin d’année tonique, Colruyt Group est parvenu à augmenter sa part de marché durant l’exercice écoulé. Contre toute attente les marges se sont maintenues. Les activités en ligne aussi affichent de bonnes performances.

La marque de lait Joyvalle intégrée à Campina

19/06/2018

Le fabricant de produits laitiers FrieslandCampina veut se concentrer sur une marque de lait forte : Joyvalle sera désormais intégré sous le parapluie de Campina.

Un nouveau plan commercial pour réanimer Makro

18/06/2018

Grâce à une offre professionnelle et de grands emballages, Makro entend inciter plus de clients à acheter davantage. En outre, le service envers la clientèle locale sera amélioré. Mais le temps presse : fin 2019 le redressement devra être visible.