Le café donne des ailes à Nestlé

Le café donne des ailes à Nestlé
pixinoo / Shutterstock.com

Le chiffre d’affaires de Nestlé n’a progressé que de 1,5 % au cours des six derniers mois, mais les Suisses ont relevé leurs prévisions pour l’ensemble de l’année. Grâce au café qui a tenu les télétravailleurs éveillés.

 

Hausse de 20 % des ventes en ligne

Nestlé a vu son chiffre d’affaires progresser de 1,5 % à 41,8 milliards de francs suisses (EUR 38,7 milliards) au premier semestre. Mais grâce à un momentum favorable dans le retail  et au retour à la croissance des canaux hors domicile, la croissance organique, c’est-à-dire en excluant les acquisitions et les désinvestissements, a atteint 8,1 %. Nestlé affirme également avoir gagné des parts de marché et profité de la hausse des prix.

 

On notera également l’augmentation de 19,2 % des ventes en ligne, qui représentent désormais 14,6 % du chiffre d’affaires total du groupe. Le café est le premier contributeur au chiffre d’affaires : les télétravailleurs ont été contraints de remplacer la machine à café du bureau par plus de Nescafé, de Nespresso et de Starbucks. Les aliments pour animaux de compagnie de Purina PetCare ont également enregistré une croissance à deux chiffres, tout comme l’alimentation végétarienne et à base de plantes. Comme son concurrent Mondelez, Nestlé a également constaté que les consommateurs grignotent davantage : les achats impulsifs de produits sucrés sont en forte hausse.

 

Bientôt leader sur le marché

Une grande partie de la croissance a toutefois disparu dans des effets de change négatif et la vente de plusieurs filiales. Le géant des produits de grande consommation a ainsi cédé ses activités dans l’eau aux États-Unis, ainsi que la marque de charcuterie Herta. Ces désinvestissements ont eu un impact de 3,1 % sur le chiffre d’affaires. La marge opérationnelle sous-jacente est restée stable.

 

Pour l’avenir, Nestlé attend beaucoup de l’acquisition de The Bountiful Company qui devrait faire de Nestlé un leader mondial dans les vitamines, minéraux et compléments alimentaires. L’extension du partenariat avec Starbucks pour amener le café prêt à boire dans les rayons des supermarchés ouvre également de nouvelles opportunités dans un segment en pleine croissance, selon le CEO Mark Schneider Il table sur une croissance moyenne à un chiffre dans les années à venir.