Le cdH propose une exonération fiscale pour les dons d’invendus alimentaires

Le cdH propose une exonération fiscale pour les dons d’invendus alimentaires

Le cdH a l’intention d’introduire un projet de loi permettant la déduction fiscale des dons d’invendus alimentaires à des associations caritatives. Après le mécontentement suscité par la proposition du  PS visant à rendre obligatoire le don d’aliments excédentaires, cette mesure devrait calmer les esprits des commerçants.

Déduction fiscale à 60% de la valeur en stock  

En permettant aux commerçants de déduire de leurs impôts les dons d’aliments invendus, le cdH espère éviter le gaspillage de nourriture et stimuler les commerçants à faire don de leurs invendus. « Etant donné que certains pays européens remettent en cause les subsides pour l'aide alimentaire européenne », les députés cdH estiment que cette proposition  est la solution idéale afin de continuer à pourvoir les associations caritatives de nourriture pour les personnes défavorisées.


Concrètement « les dons en nature seraient valorisés à 60% de leur valeur en stock en vue du calcul de la déduction » proposent les députés cdH George Dallemagne et Benoît Lutgen en ajoutant toutefois que « la réduction de l'impôt ne pourra dépasser 0,5% du chiffre d'affaires de la société. » Les boissons alcoolisées et les aliments, dont la date limite de consommation est dépassée, sont exclus.


Récemment l’organisation sectorielle Comeos avait déjà fait un pas dans ce sens en publiant une brochure expliquant aux commerçants comment faire don de leurs excédents alimentaires de manière simple et règlementaire. Selon Comeos les distributeurs alimentaires sont tout à fait disposés à collaborer, mais ne savent pas toujours comment procéder. La fédération du commerce elle aussi avait plaidé pour des avantages fiscaux, tels que la suppression de la TVA sur les dons alimentaires.

 

 

Tradcution : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour supprime des milliers d’emplois au profit du e-commerce

23/01/2018

Carrefour va supprimer quelques milliers d’emplois, a annoncé aujourd’hui le CEO Alexandre Bompard. Grâce à un nouveau plan de transformation, avec l’accent sur l’e-commerce, Carrefour entend devenir « le leader mondial dans la transition alimentaire ».

Unilever supprime des emplois au sein de son équipe de vente

22/01/2018

Unilever Belgium réorganise son équipe de représentants commerciaux. Ceci entraînera la perte de onze emplois, confirme l’entreprise à la rédaction de RetailDetail.

Forte croissance d’Amazon dans le secteur alimentaire

22/01/2018

Les ventes alimentaires ne représentent toujours qu’une part limitée du e-commerce, mais les chiffres de croissance d’Amazon aux Etats-Unis et en Europe pour l’année 2017 semblent impressionnants.  Le point de basculement est-il en vue ?

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public

22/01/2018

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public.  Il est situé à Seattle, près du siège social de l’entreprise qui a testé ce type de magasin auprès de son propre personnel.  L’accès est ouvert à tous dès aujourd’hui.

Unilever va-t-il reprendre la marque de tonic Fever-Tree ?

19/01/2018

La marque de tonic Fever-Tree a désigné un nouvel administrateur: Kevin Havelock, responsable de la division des boissons rafraîchissantes d’Unilever. Cette nomination laisse à penser qu’Unilever souhaite reprendre la maison-mère Fevertree Drinks. Ces spéculations ont fait grimper l’action.

Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Back to top