Le cdH propose une exonération fiscale pour les dons d’invendus alimentaires

Le cdH propose une exonération fiscale pour les dons d’invendus alimentaires

Le cdH a l’intention d’introduire un projet de loi permettant la déduction fiscale des dons d’invendus alimentaires à des associations caritatives. Après le mécontentement suscité par la proposition du  PS visant à rendre obligatoire le don d’aliments excédentaires, cette mesure devrait calmer les esprits des commerçants.

Déduction fiscale à 60% de la valeur en stock  

En permettant aux commerçants de déduire de leurs impôts les dons d’aliments invendus, le cdH espère éviter le gaspillage de nourriture et stimuler les commerçants à faire don de leurs invendus. « Etant donné que certains pays européens remettent en cause les subsides pour l'aide alimentaire européenne », les députés cdH estiment que cette proposition  est la solution idéale afin de continuer à pourvoir les associations caritatives de nourriture pour les personnes défavorisées.


Concrètement « les dons en nature seraient valorisés à 60% de leur valeur en stock en vue du calcul de la déduction » proposent les députés cdH George Dallemagne et Benoît Lutgen en ajoutant toutefois que « la réduction de l'impôt ne pourra dépasser 0,5% du chiffre d'affaires de la société. » Les boissons alcoolisées et les aliments, dont la date limite de consommation est dépassée, sont exclus.


Récemment l’organisation sectorielle Comeos avait déjà fait un pas dans ce sens en publiant une brochure expliquant aux commerçants comment faire don de leurs excédents alimentaires de manière simple et règlementaire. Selon Comeos les distributeurs alimentaires sont tout à fait disposés à collaborer, mais ne savent pas toujours comment procéder. La fédération du commerce elle aussi avait plaidé pour des avantages fiscaux, tels que la suppression de la TVA sur les dons alimentaires.

 

 

Tradcution : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top