Le chiffre d’affaires de Picnic a presque doublé

Shutterstock.com

En 2020, le chiffre d’affaires de Picnic a presque doublé, notamment grâce à une forte expansion en Allemagne. Le supermarché en ligne n'est pourtant pas encore rentable, ses pertes se chiffrant à nouveau en dizaines de millions.

 

Croissance supérieure au profit

Pendant l’année de coronavirus 2020, les revenus de Picnic sont passés de 232 millions d'euros à 455 millions d'euros, soit une augmentation de 96 %. Cette année-là, le supermarché en ligne hollandais n'était actif que sur son marché national et en Allemagne. Le chiffre d'affaires a augmenté de 80 % aux Pays-Bas et de 252 % en Allemagne. L'année dernière, le supermarché en ligne a également fait ses premiers pas en France.

 

Sur le plan de la rentabilité, Picnic n’a pas beaucoup progressé : le résultat d'exploitation est de 77,5 millions d'euros dans le rouge. L'année précédente, la perte d’exploitation s’élevait à 82,5 millions d’euros. La perte nette s’est élevée à 44,8 millions d’euros, rapporte RTL Nieuws.

 

Montagne d’argent

Picnic affichant toujours un bilan solide, ces chiffres rouges ne sont guère inquiétants pour l'entreprise. La solvabilité (ratio fonds propres / total du bilan) est certes passée de 80 % à environ 56 % mais, fin 2020, il restait encore 90 millions d'euros dans les caisses. En outre, en septembre de l'année dernière, Picnic a à nouveau levé 600 millions d'euros de fonds de croissance.

 

L’entreprise devrait donc accélérer sa stratégie d'investissement au cours des prochaines années. En 2020, le supermarché en ligne a injecté quelque 90 millions d'euros dans l'expansion de ses activités, notamment avec de nouveaux véhicules de livraison et centres de distribution. Naturellement, le nombre d'employés a également considérablement augmenté : il est passé de 510 à 937 en équivalents temps plein.