Le chocolatier ISIS ‘pacifie’ son nom en Libeert

Le chocolatier ISIS ‘pacifie’ son nom en Libeert

Le chocolatier belge ISIS, l’ancien Italo-Suisse, a décidé après à peine douze mois de changer à nouveau de nom. Désormais il s’appellera Libeert, d’après le nom des propriétaires de l’entreprise familiale.

Plus de 5.000 tonnes de chocolat par an

Fondée en 1923 par Jozef Dequeker, la chocolaterie a démarré sous le nom ‘Spécialités Italo-Suisses’, en référence aux pays où le fondateur avait appris son métier et où il avait  puisé son inspiration. La première usine d’Italo-Suisse a vu le jour à Izegem.


Afin de renforcer sa résonance internationale, Italo-Suisse été rebaptisé en ISIS en début d’année. Un choix qui s’est ensuite avéré bien malheureux vu l’association négative avec les terroristes de l’Etat islamique.


Quatrième génération aux commandes

Pour éviter toute difficulté, le chocolatier a finalement décidé d’opter pour le nom de la famille-propriétaire,  Libeert. Le retour au nom d’origine Italo-Suisse  a été écarté pour ne pas semer la confusion quant à la nationalité de l’entreprise.


Aujourd’hui l’entreprise familiale est dirigée par la quatrième génération, notamment les quatre enfants d’Ignace Libeert. Ses frères Pieter et Luc et sa sœur Myriam ont quitté l’entreprise lors de la transition vers la nouvelle génération.


Actuellement le chocolatier de Comines produit plus de 5.000 tonnes de chocolat par an, pour un chiffre d’affaires d’environ 35 millions d’euros. Une partie de cette production comprend des figurines en chocolat creuses, commercialisées sur le marché belge sous l’appellation Tonkeys. Récemment l’entreprise a conclu un accord avec Studio 100 en vue fabriquer des versions en chocolat des personnages Plop. L’entreprise est également active à l’étranger : ses produits sont exportés à l’international.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un soufflé aux œufs brouillés

18/08/2017

Delhaize est à cours d’excuses et Dick Boer perd patience. Voilà ce que nous apprenions cette semaine. L’ambiance y est brouillée, mais ailleurs aussi. Voici votre résumé hebdomadaire par RetailDetail Food !

Douzième trimestre consécutif de croissance pour Walmart

17/08/2017

L’américain Walmart, la plus grande chaîne de supermarchés au monde, a dépassé les attentes des analystes et a enregistré une croissance pour le douzième trimestre d’affilée. La forte croissance du segment online y a largement contribué.

FrieslandCampina se sépare de sa division jus de fruits

17/08/2017

Le groupe de produits laitiers FrieslandCampina a cédé sa division de jus de fruits – dont fait partie notamment la marque Appelsientje – à la société d’investissement néerlandaise Standard Investment.

Dick Boer : « Delhaize perdra un peu de sa liberté »

17/08/2017

Un an après la fusion entre Ahold et Delhaize, le CEO Dick Boer revient sur l’année écoulée. « Nous avons accompli énormément de choses », confie-t-il au journal néerlandais FD, mais « Delhaize perdra un peu de sa liberté. »

Carlsberg augmente son CA, malgré la baisse des volumes

16/08/2017

Durant la première moitié de l’année le CA du brasseur danois Carlsberg a progressé de 2% à 31,8 milliards de couronnes (4,3 milliards d’euros). Cette croissance s’explique par l’augmentation des ventes de bières plus chères, comme la Grimbergen.

Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

Back to top