Le chocolatier ISIS ‘pacifie’ son nom en Libeert

Le chocolatier ISIS ‘pacifie’ son nom en Libeert

Le chocolatier belge ISIS, l’ancien Italo-Suisse, a décidé après à peine douze mois de changer à nouveau de nom. Désormais il s’appellera Libeert, d’après le nom des propriétaires de l’entreprise familiale.

Plus de 5.000 tonnes de chocolat par an

Fondée en 1923 par Jozef Dequeker, la chocolaterie a démarré sous le nom ‘Spécialités Italo-Suisses’, en référence aux pays où le fondateur avait appris son métier et où il avait  puisé son inspiration. La première usine d’Italo-Suisse a vu le jour à Izegem.


Afin de renforcer sa résonance internationale, Italo-Suisse été rebaptisé en ISIS en début d’année. Un choix qui s’est ensuite avéré bien malheureux vu l’association négative avec les terroristes de l’Etat islamique.


Quatrième génération aux commandes

Pour éviter toute difficulté, le chocolatier a finalement décidé d’opter pour le nom de la famille-propriétaire,  Libeert. Le retour au nom d’origine Italo-Suisse  a été écarté pour ne pas semer la confusion quant à la nationalité de l’entreprise.


Aujourd’hui l’entreprise familiale est dirigée par la quatrième génération, notamment les quatre enfants d’Ignace Libeert. Ses frères Pieter et Luc et sa sœur Myriam ont quitté l’entreprise lors de la transition vers la nouvelle génération.


Actuellement le chocolatier de Comines produit plus de 5.000 tonnes de chocolat par an, pour un chiffre d’affaires d’environ 35 millions d’euros. Une partie de cette production comprend des figurines en chocolat creuses, commercialisées sur le marché belge sous l’appellation Tonkeys. Récemment l’entreprise a conclu un accord avec Studio 100 en vue fabriquer des versions en chocolat des personnages Plop. L’entreprise est également active à l’étranger : ses produits sont exportés à l’international.

 

Tags: