Le conflit entre Coca-Cola et E. Leclerc prive les accros au cola de leur boisson préférée

Le conflit entre Coca-Cola et E. Leclerc prive les accros au cola de leur boisson préférée

Le conflit entre Coca-Cola et E. Leclerc prive les accros au cola de leur boisson préférée
Foto: Fotazdymak / Shutterstock.com

La bataille fait rage entre le groupe de supermarchés français Leclerc et Coca-Cola : E. Leclerc refuse d’appliquer les hausses de prix imposées par Coca-Cola en 2018. Certains magasins se retrouvent dès lors en rupture de stock du fameux soda.

Approvisionnement clandestin via d’autres canaux ?

Une guerre de prix bat son plein entre E. Leclerc et Coca-Cola : dans plusieurs supermarchés de la chaîne française, une note est affichée à l’emplacement où devraient normalement se trouver les petites bouteilles rouges.  Cette note indique qu' « à cause d’un différend avec le fournisseur Coca-Cola, qui souhaite augmenter sensiblement le prix de ses produits en 2018, E. Leclerc n’est pas parvenu à un accord ».  La chaîne de supermarchés s’excuse pour ces ruptures de stock.

 

L’usine d’embouteillage Coca-Cola European Partners France admet qu’elle n’est pas parvenue à un accord avec Leclerc, mais les deux parties refusent de commenter davantage les négociations.  Les pourparlers se trouveraient déjà dans l’impasse depuis le mois de décembre, mais ce n’est qu’aujourd’hui que le conflit est visible dans les rayons.

 

Entre-temps, Leclerc aurait pris contact avec une autre source pour se procurer cette boisson gazeuse si populaire : au lieu de s’adresser au distributeur Coca-Cola European Partners, E. Leclerc s’approvisionnerait chez un fournisseur en Europe de l’Est que l’entreprise a réussi à contacter via son organisation d’achat européen Eurelec situé à Bruxelles.  Cela expliquerait la présence de bouteilles de Coca-Cola avec des étiquettes en langue étrangère dans certains supermarchés Leclerc, estime le journal Le Parisien. 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

HelloFresh augmente ses investissements au détriment du bénéfice

14/08/2018

Malgré la promesse d'un bénéfice pour la fin de l'année, le livreur de box repas HelloFresh opte finalement pour de nouveaux investissements. Après un solide 2ème trimestre, l'entreprise mise sur la croissance aux Etats-Unis.

Le shopping sans caisse également disponible chez OKay

13/08/2018

Après les magasins Spar de Colruyt Group, l'enseigne OKay (Compact) adopte à son tour le shopping sans caisse. Avec l'app ‘Scan. Pay. Go.’ les clients n'ont plus besoin de faire la file à la caisse.

AB InBev veut enivrer l'Afrique

09/08/2018

Pour AB InBev l'Afrique est le marché de l'avenir. Le brasseur nourrit de hautes ambitions sur le continent : la prospérité et la population, qui de plus en plus appricie la bière, y augmentent rapidement.

Lidl met des voitures à disposition des shoppers

08/08/2018

"Votre propre voiture pour faire vos courses", voilà comment Lidl présente son nouveau service d'autopartage sur les parkings de ses supermarchés. Pour ce projet le discounter collabore avec Mazda Carsharing.

Ahold Delhaize : CA en baisse, bénéfice en hausse

08/08/2018

Alors qu'aux USA le CA d'Ahold Delhaize est sous pression, Delhaize Belgique confirme la tendance positive déjà perceptible au 1er trimestre, grâce aux 'légumes magiques'. Sur le plan online le groupe est sur la bonne voie.

Chez Walmart des robots préparent les commandes

07/08/2018

Le géant américain de la grande distribution Walmart teste des robots capables de préparer les commandes en ligne : ils collectent les produits secs, réfrigérés et surgelés dans l'entrepôt, tandis que le personnel se charge de choisir les produits frais.