Le Conseil d’Etat rejette le projet de Colruyt à Itterbeek

Le Conseil d’Etat rejette le projet de Colruyt à Itterbeek

Le projet du groupe Colruyt d’implanter un supermarché à Itterbeek, section de la commune de Dilbeek, semble à nouveau sérieusement compromis. Le Conseil d’Etat vient de lui retirer le permis de bâtir, car celui-ci aurait été octroyé sur base d’un plan d’alignement inexact. L’auditeur du Conseil avait déjà émis un avis en ce sens.

Opposition du comité de quartier

Colruyt  a acheté un terrain à Itterbeek, au coin de la chaussée de Ninove et de la Herdebeekstraat, en vue d’y construire un supermarché de 2.800 m². Une habitation sur la parcelle a déjà été démolie.


Mais le  comité de quartier entend contrecarrer ce projet, car il craint qu’un  supermarché d’une telle envergure ne génère des problèmes de mobilité. En effet le point de vente devrait attirer non seulement une clientèle locale, mais également des acheteurs venant d’Anderlecht, Vlezenbeek, Gaasbeek, Lennik, Roosdaal et Wambeek.


C’est la troisième fois que le comité de quartier parvient à bloquer le permis de bâtir : la première tentative date d’il y a quatre ans, lorsque 600 habitants ont signé une pétition contre la venue du supermarché.


« Des informations incomplètes et erronées »

Le Conseil d’Etat suit les objections du comité de quartier sur base d’une faute technique : le plan d’alignement, sur lequel s’est basée la commune pour accorder le permis, était incomplet et inexact. La commune n’a donc pu prendre sa décision en connaissance de cause.


L’ancien bourgmestre Stefaan Platteau (Open Vld) dit s’attendre à ce qu’en cas d’annulation du permis de bâtir, Colruyt introduise un nouveau dossier. « Cela ne fera que retarder la venue d’un nouveau magasin. C’est dommage pour les habitants du quartier qui attendent un supermarché. » Depuis la fermeture de la supérette Meerts,  Itterbeek n’a plus de magasin de proximité.


Les habitants plaident pour une alternative qui consisterait à implanter sur le terrain en question des logements, ainsi que de plus petits commerces tels qu’un Spar  (filiale de Colruyt) par exemple. Ainsi tout espoir ne serait pas perdu pour Colruyt à Itterbeek …

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: