Le consommateur demande 'un étiquetage honnête et clair sur les aliments'

Le consommateur demande 'un étiquetage honnête et clair sur les aliments'

Les consommateurs souhaitent recevoir davantage d’informations sur les étiquettes des produits alimentaires, qui plus est pour les aliments frais. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par l’organisation des consommateurs Test-Achats, qui plaide pour « un étiquetage honnête et claire ».

L’importance de l’origine du produit

Une enquête internet menée auprès de 600 répondants révèle que de plus en plus de consommateurs souhaitent savoir d’où provient la nourriture. Après la date de péremption et le prix, l’origine des produits alimentaires semble être l’un des principaux critères d’achat.


A la question pourquoi l’origine des aliments devrait se trouver sur l’étiquette, près de la moitié des répondants indiquent qu’ils veulent savoir si les produits proviennent de Belgique (48 %) et qu’ils veulent évaluer l’empreinte écologique (45 %). A noter que quatre répondants sur dix souhaitent connaître la provenance pour éviter les produits venant de certains pays pour des raisons éthiques.


Outre l’origine, les consommateurs souhaitent également connaître la valeur nutritionnelle du produit. Une règlementation en la matière est en préparation, mais n’entrera en vigueur que fin 2016 : « Il s’agit d’une période de transition très longue pour les fabricants afin de faire les ajustements. En plus de cette règlementation, un système d’étiquetage universel est nécessaire, affiché à l’avant de l’emballage, avec la dénomination des éléments nutritifs, leur taux en grammes et le pourcentage des apports nutritionnels journaliers  (GDA), tout ceci avec des codes couleurs significatifs », commente Test-Achats.


Un long chemin à parcourir

Il  reste un long chemin à parcourir en vue d’un étiquetage honnête et claire, estime l’organisation des consommateurs. « Plus claire, plus concrète et plus spécifique est l’information, au mieux c’est pour le consommateur», affirme Jean-Philippe Ducat de Test-Achats.


Ainsi Test-Achats déplore que les fabricants induisent les consommateurs en erreur avec leurs emballages : par exemple des pots de yaourt avec des  images de fruits frais abondants, alors qu’ils n’en contiennent qu’un faible pourcentage ou tout au plus des arômes.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


En Belgique aussi, Lotus Bakeries retire des biscuits des magasins

21/08/2017

Il n’y a pas qu’en France que les biscuits de Lotus Bakeries soient retirés des rayons.  Suite à une consultation faite dans les chaînes de supermarchés Colruyt, Lidl et Delhaize, il semblerait que ce soit également le cas en Belgique.

Walmart dépose une demande de brevet pour un magasin volant

21/08/2017

La chaîne de supermarchés américaine Walmart a déposé une demande de brevet assez étrange.  Il y est question d’un magasin volant capable de livrer les commandes des consommateurs à l’aide de drones.

Lotus Bakeries progresse malgré la faiblesse de la livre sterling

21/08/2017

Malgré la faiblesse de la livre sterling, le fabricant de biscuits Lotus Bakeries a réussi à faire progresser son chiffre d’affaires d’un pour cent.  Pourtant, Lotus avait une lourde base de comparaison suite à la croissance record réalisée en 2016.

Carrefour se lance également dans la course aux prix garantis les moins chers

21/08/2017

Grâce à une nouvelle action, la chaîne de supermarchés Carrefour se jette dans la course aux prix les plus bas.  Les clients qui trouvent le même produit à un prix meilleur marché que celui du folder, reçoivent le montant de la différence fois cinq.

Des gaufres retirées des magasins français pour cause de crise du fipronil

21/08/2017

En France, des gaufres ont été retirées des rayons des magasins parce qu’elles contiennent des œufs susceptibles d’avoir été contaminées au fipronil.  Sur la liste se trouve également un lot de gaufres à la frangipane de Lotus.

Filet Pur : Un soufflé aux œufs brouillés

18/08/2017

Delhaize est à cours d’excuses et Dick Boer perd patience. Voilà ce que nous apprenions cette semaine. L’ambiance y est brouillée, mais ailleurs aussi. Voici votre résumé hebdomadaire par RetailDetail Food !

Back to top