Le dirigeant d’Aldi Nord jette l’éponge

Marc Heussinger démissionne inopinément de son poste de PDG d’Aldi Nord. Une divergence de vues concernant le programme de modernisation auquel procède actuellement le retailer,  est probablement à l'origine de ce départ.


Un désaccord

Selon le magazine allemand Manager Magazin, le dirigeant de 52 ans a lui-même donné sa démission, bien que son contrat ait été prolongé de cinq ans il y a un peu plus d’un an. Heussinger a rejoint Aldi Nord en 1998, alors qu’il venait d’obtenir son diplôme. A peine treize ans plus tard, il est nommé directeur général – un délai exceptionnellement court selon les normes Aldi. Ces dernières années, sa politique a cependant été entravée par des divergences d’opinion entre les actionnaires familiaux de l’entreprise.

 

Le récent programme de modernisation Aniko (« Aldi Nord Instore Konzept ») n’a pas non plus fait l’unanimité parmi les membres de la famille Albrecht. Le discounter investit 5,2 milliards d’euros dans le redéveloppement de ses 2.300 magasins en Allemagne et d’environ 2.400 points de vente dans le reste de l’Europe. Cette opération de renouvellement a également lieu au Benelux.

 

Torsten Hufnagel (45) succèdera probablement à Heussinger, du moins si les actionnaires arrivent à se mettre d’accord. Il siège au conseil d’administration depuis 2015 et est considéré comme l’architecte du programme Aniko.