Le dollar plombe les résultats de PepsiCo

Le dollar plombe les résultats de PepsiCo

Le chiffre d’affaires du géant américain PepsiCo a baissé de trois pour cent au cours du premier trimestre de cette année fiscale. Cette diminution est principalement due au dollar fort ainsi qu’au moins bons résultats enregistrés en Amérique latine.

Une fameuse chute du bénéfice net

Cela fait déjà six trimestres de suite que le chiffre d’affaires de PepsiCo dégringole.  Cette fois-ci, il s’agit d’une baisse de 2,9 pour cent, à 11,86 milliards de dollars (10,49 milliards d’euros).  En Europe et en Afrique sub-saharienne, le chiffre d’affaires a dégringolé de 9,1 pour cent, à 1,36 milliards de dollars (1,20 milliards d’euros), mais cela n’est rien par rapport à la chute enregistrée en Amérique latine.  Le chiffre d’affaires y décroît de pas moins de 26,3 pour cent, à 1,04 milliards de dollars (920 millions d’euros).


Les effets de taux de change ont également eu un impact négatif de 4,5 pour cent sur le chiffre d’affaires de PepsiCo.  Le chiffre d’affaires organique de PepsiCo a augmenté de 3,5 pour cent durant le premier trimestre.  PepsiCo espère encore toujours une hausse de 4 pour cent au cours de l’année fiscale complète.


Par contre, le bénéfice net de l’entreprise a également dégringolé de 24 pour cent ; il est passé de 1,22 milliards de dollars (1,08 milliards d’euros) à 931 millions de dollars (824 millions d’euros).  Cette chute est principalement due à une dépréciation de 373 millions de dollars (330 millions d’euros) des parts Tingyi-Asahi Beverages Holding détenues par PepsiCo.


Chez nous, l’entreprise PepsiCo est connue pour sa marque de soda Pepsi, mais elle détient également des marques comme Lay’s, Looza, Doritos, Tropicana et Smiths.