Le fabricant des snacks Mora passe sous pavillon anglo-américain

Le fabricant des snacks Mora passe sous pavillon anglo-américain

Le fabricant de snacks Van Geloven, qui détient notamment la marque Mora, a été repris par l’investisseur anglo-américain TowerBrook Capital, qui reprend les actions de Lion Capital, alors que l’actuel management conserve une participation minoritaire.

Le leader du marché au Benelux cherche à croître

Le leader du marché Van Geloven est en vente depuis octobre. Alors que deux autres candidats acheteurs étaient en lice, NPM et Egeria – les sociétés d’investissement contrôlant les marques de snacks concurrentes Van Dobben et Deckers –, c’est finalement TowerBrook Capital qui l’a emporté.


« Ces dernières années nous nous sommes concentrés sur la position de nos marchés intérieurs au Benelux. A présent nous sommes prêts à nous étendre en dehors du Benelux », explique le CEO Peter Doodeman. « Nous avons l’intention de poursuivre la croissance de notre business en nous focalisant sur de nouveaux produits et sur une expansion internationale, en vue de renforcer notre position sur le dynamique marché européen. »


Grâce à un partenaire comme TowerBrook, qui dispose des capitaux nécessaires, nous pourrons réaliser notre objectif : la valeur du portefeuille du nouveau propriétaire s’élève à plus de 8 milliards de dollars. Le montant déboursé par la société d’investissement anglo-américaine dans le cadre de cette reprise n’a pas été communiqué.


Tout a commencé par de la soupe en conserve

Pour le groupe néerlandais Van Geloven, tout a commencé à Tilburg en 1960 lorsque Ad van Geloven crée une entreprise fabriquant de la soupe en conserve. Peu de temps après l’entreprise va produire également des croquettes et partir de 1990 Van Geloven assurera sa croissance par le biais de diverses reprises : les satés de Hebro en 1992, les snacks Nasi et Bami de Welten en 1993 et les fricadelles de Van Lieshout en 2002.


En 2006 le groupe fait un grand bond en avant, grâce à l’acquisition de « la marque de snacks la plus importante et la plus appréciée au Benelux », à savoir Mora, qui jusque-là appartenait au groupe Unilever. Deux an plus tard le groupe lance la marque ‘De Bourgondiër’, spécialisée dans les croquettes de viande artisanales.


Outre ses propres marques A, l’entreprise produit également pour les marques maison des retailers et pour les clients du foodservice. En 2014 le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 195,4 millions d’euros.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Delhaize lance un assortiment pour crudivores

22/08/2017

Delhaize vient d’élargir son assortiment avec quelques nouveaux produits destinés aux crudivores. Il s’agit de cakes préparés avec des ingrédients non transformés.

Reprise de Danone par Kraft Heinz en vue ?

22/08/2017

Selon certaines rumeurs, Kraft Heinz lorgnerait Danone. Le géant des produits laitiers serait la prochaine cible du groupe, après l’échec de l’offre de rachat sur Unilever. Toutefois un accord est encore loin d’être conclu, estiment les analystes.

L’allemand Rewe veut conquérir le Luxembourg

22/08/2017

La chaîne de supermarchés allemande Rewe a jeté son dévolu sur le Grand-Duché de Luxembourg. En avril le groupe y a déjà ouvert un magasin de la formule Hundertmark à Echternach et d’autres s'y ajouteront rapidement.

Aldi se lance dans la vente de jeux vidéo en Allemagne

21/08/2017

A partir du 22 août Aldi Nord et Süd vendront des jeux vidéo online en Allemagne. La date de lancement coïncide avec l’ouverture à Cologne de Gamescom, le plus grand salon de jeux vidéo en Europe.

En Belgique aussi, Lotus Bakeries retire des biscuits des magasins

21/08/2017

Il n’y a pas qu’en France que les biscuits de Lotus Bakeries soient retirés des rayons.  Suite à une consultation faite dans les chaînes de supermarchés Colruyt, Lidl et Delhaize, il semblerait que ce soit également le cas en Belgique.

Walmart dépose une demande de brevet pour un magasin volant

21/08/2017

La chaîne de supermarchés américaine Walmart a déposé une demande de brevet assez étrange.  Il y est question d’un magasin volant capable de livrer les commandes des consommateurs à l’aide de drones.

Back to top