Le fabricant des snacks Mora passe sous pavillon anglo-américain | RetailDetail

Le fabricant des snacks Mora passe sous pavillon anglo-américain

Le fabricant des snacks Mora passe sous pavillon anglo-américain

Le fabricant de snacks Van Geloven, qui détient notamment la marque Mora, a été repris par l’investisseur anglo-américain TowerBrook Capital, qui reprend les actions de Lion Capital, alors que l’actuel management conserve une participation minoritaire.

Le leader du marché au Benelux cherche à croître

Le leader du marché Van Geloven est en vente depuis octobre. Alors que deux autres candidats acheteurs étaient en lice, NPM et Egeria – les sociétés d’investissement contrôlant les marques de snacks concurrentes Van Dobben et Deckers –, c’est finalement TowerBrook Capital qui l’a emporté.


« Ces dernières années nous nous sommes concentrés sur la position de nos marchés intérieurs au Benelux. A présent nous sommes prêts à nous étendre en dehors du Benelux », explique le CEO Peter Doodeman. « Nous avons l’intention de poursuivre la croissance de notre business en nous focalisant sur de nouveaux produits et sur une expansion internationale, en vue de renforcer notre position sur le dynamique marché européen. »


Grâce à un partenaire comme TowerBrook, qui dispose des capitaux nécessaires, nous pourrons réaliser notre objectif : la valeur du portefeuille du nouveau propriétaire s’élève à plus de 8 milliards de dollars. Le montant déboursé par la société d’investissement anglo-américaine dans le cadre de cette reprise n’a pas été communiqué.


Tout a commencé par de la soupe en conserve

Pour le groupe néerlandais Van Geloven, tout a commencé à Tilburg en 1960 lorsque Ad van Geloven crée une entreprise fabriquant de la soupe en conserve. Peu de temps après l’entreprise va produire également des croquettes et partir de 1990 Van Geloven assurera sa croissance par le biais de diverses reprises : les satés de Hebro en 1992, les snacks Nasi et Bami de Welten en 1993 et les fricadelles de Van Lieshout en 2002.


En 2006 le groupe fait un grand bond en avant, grâce à l’acquisition de « la marque de snacks la plus importante et la plus appréciée au Benelux », à savoir Mora, qui jusque-là appartenait au groupe Unilever. Deux an plus tard le groupe lance la marque ‘De Bourgondiër’, spécialisée dans les croquettes de viande artisanales.


Outre ses propres marques A, l’entreprise produit également pour les marques maison des retailers et pour les clients du foodservice. En 2014 le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 195,4 millions d’euros.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un tourbillon de mauvaises nouvelles

22/06/2018

Malgré les tentatives de nombreux retailers alimentaires pour camoufler leur actualité morose, Filet Pur est néanmoins parvenu à la débusquer. Voici le résumé hebdomadaire, quelque peu douloureux mais toujours très instructif, de RetailDetail Food!

Panos remplace la carte client par une app

21/06/2018

La chaîne de sandwicheries Panos a digitalisé son programme client : adieu à la carte en plastique, bienvenue à l’app. « A court terme nous espérons via ce canal atteindre et faire la connaissance de 150.000 clients », indique l’enseigne.

Kellogg’s accusé d’emballage trompeur

21/06/2018

Test-Achats a déposé une plainte auprès du SPF Economie contre Kellogg’s. L’organisation de défense des consommateurs estime que l’information sur les emballages des barres de céréales aux fruits rouges Special K est trompeuse.

La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.