Le franc suisse et la guerre des prix en Europe pèsent sur Nestlé

Le franc suisse et la guerre des prix en Europe pèsent sur Nestlé

Au cours des 9 premiers mois de cette année le chiffre d’affaires de Nestlé a progressé moins que prévu. Le groupe, chapeautant notamment les marques Nescafé, KitKat ou encore Vittel, souffre de la guerre des prix et de la force du franc suisse.

Croissance organique de 4,5%

Le numéro un mondial de l’agroalimentaire a réalisé un chiffre d’affaires de 66,2 milliards de francs suisses (54,8 milliards d’euros), soit une baisse de 3% par rapport à la même période un an plus tôt. En cause : la faible confiance du consommateur qui empêche Nestlé d’augmenter ses prix en Europe et la force du franc suisse qui a une influence néfaste.


Toutefois hors effets de change (-7,5% !) et reprises (-0,1%), le groupe affiche une croissance de 4,5% (légèrement en-deçà des attentes des analystes qui prévoyaient +4,7%). Toutes les régions ont contribué à cette croissance : +1,4% en Europe, +5,1% en Amérique du Nord et du Sud et +6,5% dans la zone Asie-Océanie-Afrique.


« Dans un environnement commercial mondial volatil sans vent favorable, nous avons néanmoins réalisé une bonne croissance générale », affirme le CEO belge Paul Bulcke. Aussi Nestlé confirme ses prévisions de chiffre d’affaires (+5%) pour l’ensemble de l’année 2014 et prévoit également une augmentation du bénéfice (hors effets de change).

 

Tags: