Le géant des surgelés Picard se lance dans la franchise

Le géant des surgelés Picard se lance dans la franchise

La chaîne française Picard Surgelés, également active en Belgique, veut étendre son réseau en France via la franchise. Un changement de stratégie radical car jusqu’à présent le groupe dispose uniquement de magasins en gestion propre.

Surtout dans des régions moins peuplées

Après des tests concluants en Corse (Bastia et Ajaccio) et sur l’île de la Réunion (territoire d’Outre-mer français), Picard a décidé d’adopter le système de franchise. « Pour mettre en place un réseau de franchisés, il faut une équipe capable de gérer un tel réseau. Aujourd’hui Picard en a une », explique Philippe Dauze, président de Picard depuis 2009.


La franchise doit permettre à Picard, qui jusqu’à présent est  essentiellement actif dans les zones urbaines, de s’implanter dans la France rurale. Selon Picard, ces régions (agricoles) moins peuplées pourraient représenter pour l’entreprise un marché de 900 millions d’euros, qui pour l’instant est dominé par des sociétés telles que Toupargel ou Thiriet, qui livrent leurs produits surgelés à domicile avec leurs camions réfrigérés.


Les magasins en franchise seront de plus petit format que les points de vente Picard existants (150 à 200 m² au lieu de 400 m²) et proposeront un assortiment plus réduit, mais les prix seront les mêmes. Les exploitants locaux auront d’ailleurs leur mot à dire dans le choix des produits. Cette année le groupe espère ouvrir une quinzaine de magasins en franchise ; une fois la vitesse de croisière atteinte le rythme de croissance devrait passer à quarante unités par an.


Poursuite de l’expansion en gestion propre

Actuellement Picard compte 925 magasins en France, tous exploités en gestion propre. La chaîne a l’intention de poursuivre l’ouverture de nouveaux magasins en propre : pour cette année Picard vise 20 à 25 nouveaux points de vente. Le groupe, détenu par le fonds d’investissement britannique Lion Capital, estime qu’il y a encore d’importantes possibilités de croissance en France, où la part de marché de Picard pour l’instant se limite à 18%.


Quant à la rumeur selon laquelle Picard serait à vendre, le président Dauze déclare sans équivoque : « Nous n’avons jamais confirmé que nous étions en vente et cette étape [vers la franchise] n’a pas pour but de  faire paraître plus belle une société qui l'est déjà. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Il y a pire encore

20/10/2017

Travailler dans le secteur FMCG n’est pas une partie de plaisir. Rares sont ceux qui ont le sourire, la plupart souffrent en silence. La preuve dans la rubrique hebdomadaire ironique de RetailDetail Food, truffée cette fois de conseils  utiles.

Metro : légère croissance en 2016/2017

20/10/2017

Selon un rapport provisoire, le chiffre d’affaires de l’allemand Metro a progressé de 1,6% durant l’exercice comptable  2016/2017. Sur base comparable il est également question d’une croissance, bien que minime. Metro se dit satisfait.

Le mauvais temps affecte les ventes de glace d’Unilever

19/10/2017

Durant le trimestre écoulé le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation Unilever a vu ses ventes de glace chuter de 6,7% en Europe. En cause : la météo défavorable durant l’été.

Danone modifie la structure de son management

19/10/2017

Le géant français des produits laitiers Danone a décidé de modifier la structure de son management. Désormais l’actuel directeur général Emmanuel Faber combinera sa fonction avec celle de président du conseil d’administration.

Troisième trimestre difficile pour Carrefour

18/10/2017

Les résultats trimestriels publiés par Carrefour ce mercredi soir illustrent les grands défis à relever par le nouveau CEO et son équipe, et ce principalement en Europe de l’Ouest. En Belgique aussi le chiffre d’affaires comparable est en recul.

Delhaize lance un potager urbain

18/10/2017

Désormais les clients du Delhaize Boondael à Ixelles pourront acheter des légumes fraîchement récoltés sur le toit du supermarché. Ce potager urbain n’est pas un coup publicitaire, mais s’inscrit dans la stratégie de durabilité de l’enseigne au lion.

Back to top