Le grossiste Sligro a (temporairement) profité du bel été

Le grossiste Sligro a (temporairement) profité du bel été
Phott : Bjoern Wylezich / Shutterstock.com

L’été n’a finalement pas été si mauvais pour le grossiste Sligro  : le chiffre d’affaires a moins baissé que prévu. Une période tampon bienvenue maintenant que la nouvelle fermeture de l’horeca en Belgique et aux Pays-Bas annonce un nouveau coup dur.

 

10 % de chiffres d’affaires en moins

Sligro a réalisé un chiffre d’affaires de 1,49 milliard d’euros au cours des neuf premiers mois de cette année, soit 14,4 % de moins que l’année précédente. La crise du coronavirus a durement frappé le fournisseur de services de restauration, et les nouvelles mesures anti-coronavirus qui imposent actuellement la fermeture des restaurants et des cafés en Belgique et aux Pays-Bas n’arrangent pas les choses. L’entreprise hollandaise n’ose donc pas se prononcer sur le reste de l’année.


Néanmoins, le dernier trimestre a été meilleur que prévu : bien que les ventes aient chuté de 9,5 %, atteignant 547 millions d’euros, c’est un recul moindre qu’au premier semestre. C’est surtout la météo clémente de cet été qui a encouragé une relance (temporaire) de l’horeca. Les analystes d’ING estiment que les résultats trimestriels aux Pays-Bas sont une belle surprise, tandis que la Belgique a réalisé les résultats escomptés.

 

Océan Marée fermée

Sligro affirme même avoir gagné des parts de marché aux Pays-Bas, où le grossiste est déjà leader du marché, et en Belgique aussi, l’entreprise fait mieux que ses concurrents. La société cotée en bourse regrette seulement de n’avoir aucun contrôle : « L’influence que nous pouvons exercer sur le développement de nos marchés dans le contexte du COVID-19 est nulle. C’est un fait, et nous devons accepter les circonstances telles qu’elles sont ».


En réaction, l’acteur des services de restauration tente tout de même de réduire les coûts en fusionnant davantage les services partagés entre les Pays-Bas et la Belgique. Cela coûte plusieurs postes de direction et la fermeture de l’entreprise de poissonnerie belge Océan Marée. Sligro travaille également au lancement d’une nouvelle plateforme de commande numérique, puisque les ventes en ligne représentent environ 70 % du volume.


La société affirme disposer de ressources financières suffisantes pour faire face à la nouvelle fermeture de l’horeca. De bons accords avec la banque et les financiers auraient été conclus plus tôt cette année, et les nouvelles discussions sur le financement futur se déroulent également « relativement sereinement ». Aux Pays-Bas, pendant le deuxième confinement, les magasins physiques sont désormais également ouverts aux particuliers et, en Belgique, les magasins resteront ouverts à tous jusqu’à la fin de l’année.