Le groupe Fromageries Bel vise 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires d'ici 2025

Le groupe Fromageries Bel vise 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires d'ici 2025

Le groupe Fromageries Bel, qui fête ses 150 ans cette année, a d'ambitieux projets pour l'avenir, notamment doubler son chiffre d’affaires en passant de 2,7 milliards d'euros à 6 milliards d'euros. Pour y parvenir, le groupe compte se développer aux Etats-Unis et au Moyen-Orient.

Etats-Unis et Afrique

Le groupe Fromageries Bel, connu pour ses marques la Vache qui Rit et Mini Babybel, compte miser sur la croissance externe.  En 2014, Bel a déjà investi un montant de 16 millions d’euros à l'international.  Des investissements à court terme seront  portés sur les Etats-Unis : « Nous comptons doubler les capacités du site situé à Brookings dans le Dakota du Sud, spécialisé sur les Mini Babybel », indique Antoine Fievet, PDG du groupe.  D’autres marchés comme l’Afrique, où le groupe réalise déjà 12% de ses ventes, est aussi un levier de croissance.  « Au Maroc et en Algérie, nous occupons déjà 50% de part de marché sur le fromage dans chacun de ces pays », explique le Président.

 

Proche et Moyen-Orient

Mais c’est surtout dans le Proche et Moyen-Orient que le fromager enregistre de bonnes performances avec, en 2014, une croissance organique de 12,3%.   Antoine Fiévet : « Nous tenons le cap de ce qui était prévu malgré un contexte géopolitique instable sur certains marchés ». 

 

Aujourd'hui le groupe compte 33 pays d’implantation, des produits commercialisés dans 130 pays, 30 marques dont cinq « cœur » (La Vache qui rit, Babybel, Kiri, Leerdammer et Boursin), 28 sites de production dans le monde, plus de 400 000 tonnes de fromages. En 2014 le groupe a réalisé 2,8 milliards de chiffre d’affaires.

 

 

 

Tags: