Le Groupe Heylen renonce à la reprise des supermarchés Huyghebaert

Le Groupe Heylen renonce à la reprise des supermarchés Huyghebaert

La reprise annoncée au mois de février du groupe de supermarchés Huyghebaert par l’investisseur Groupe Heylen n’aura finalement pas lieu. C’est ce qu’a fait savoir hier le Groupe Heylen, suite à la décision unilatérale de Huyghebaert de modifier la composition de son conseil d’administration et de désigner un nouvel administrateur délégué. Le repreneur estime qu’il s’agit là d’un boycott pur et simple des accords déjà conclus.

Huyghebaert : Modification au niveau de la direction

Hier, le groupe de supermarchés Huyghebaert annonçait quelques modifications au niveau de la direction : l’entrée de quatre membres de la famille au conseil d’administration, ainsi que la désignation d’un nouvel administrateur délégué, Koen Torfs, successeur Philippe Nowé, qui quitte l’entreprise. Torfs est chargé de mettre au point un plan stratégique constitué de deux volets : d’une part il devra analyser l’organisation et la structure existantes et d’autre part formuler des recommandations en vue de «l’assainissement » de l’entreprise.


Actuellement Huyghebaert, entreprise malinoise fondée il y a 130 ans, approvisionne quelque 400 magasins : une centaine de ‘Prima’, une cinquantaine de  ‘Uw buurtwinkel’ et environ 250 magasins opérant sous leur propre nom. Huyghebaert est également propriétaire de trois Cash&Carry’s  sous l’enseigne ‘Cashwell’.


Groupe Heylen : Déception face aux initiatives unilatérales de Huygebaert

Selon le Groupe Heylen la reprise n’a pu aboutir, suite aux récentes interventions des actuels actionnaires familiaux.  « Lors d’une reprise il y a deux moments-clés », explique Wim Heylen. « D’abord la signature et ensuite l’application technique de l’accord. C’est à ce moment-là que les actionnaires ont fait savoir qu’une partie de l’accord ne pouvait être respectée. D’autre part, les actionnaires ont décidé unilatéralement de remplacer le CEO de Huyghebaert, avec qui nous avions une collaboration constructive, par un manager de crise. Nous ne comprenons absolument pas ce revirement imprévu et sommes très déçus. »


L’investisseur, qui détient également une participation dans la chaîne d’électronique Exellent, a l’intention de réutiliser le budget de la reprise pour d’autres projets. « Dans tout échec, il y a une  note positive. Suite à la tournure des événements, nous disposerons de moyens financiers pour investir dans d’autres projets. Dès demain nous relèverons ce défi avec énergie », conclut Wim Heylen.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rémy Cointreau : forte croissance grâce à la demande accrue de cognac de luxe en Asie

23/11/2017

Au premier semestre de son exercice décalé, le groupe français de spiritueux Rémy Cointreau a enregistré d’excellents résultats. Son cognac de luxe s’est particulièrement bien vendu, surtout en Chine, au Japon et à Singapour.

Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize investit dans la start-up YouMeal

23/11/2017

YouMeal, une start-up qui aide les exploitations de restaurants à informer leurs clients de la composition de leurs plats, a levé 800.000 euros. L’un des investisseurs est Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize et actuellement président du COIB.

Hausse des ventes en ligne dans le secteur FMCG

22/11/2017

Les courses online sont en hausse de 30%, alors que le marché dans son ensemble n’a progressé que de 1,3%. Actuellement l’e-commerce représente 4,6% dans le segment FMCG. D’ici 2025 ce pourcentage devrait atteindre 10%, soit 145 milliards d’euros.

Nestlé envisage la reprise de Hain Celestial

22/11/2017

Nestlé serait intéressé par la reprise de Hain Celestial, une entreprise alimentaire américaine spécialisée dans la production d’aliments naturels et végétariens. La valeur de l’entreprise est estimée à 3,5 milliards d’euros.

L’Ecosse réalise une première : un prix plancher pour l’alcool

21/11/2017

L’Ecosse réalise une première mondiale : enfin la région a obtenu la permission d’installer un prix plancher pour l’alcool. La loi avait déjà été passé en 2012, mais a été bloqué depuis par des distillateurs de whisky. 

Carrefour accepte les sacs et les boîtes réutilisables aux comptoirs

20/11/2017

Après un projet pilote réussi à l’Hypermarché Carrefour de Bierges, tous les Hypermarchés Carrefour et les Carrefour Market en gestion propre acceptent désormais les sacs à vrac et boîtes réutilisables des clients aux comptoirs en service.

Back to top