Le hard discounter russe Mere vise le Royaume-Uni et la France

Shutterstock.com

Le discounter russe Mere, qui possède déjà des magasins notamment en Allemagne, en Pologne, en Serbie et en Ukraine, est à la recherche d’emplacements potentiels au Royaume-Uni et en France.

 

Svetofor

Le hard discounter, qui opère sous le nom de Svetofor sur son marché national, a créé un site web britannique. Le détaillant a indiqué être « en discussion avec les propriétaires, leurs représentants et leurs agents » pour ouvrir des magasins Mere à différents emplacements répartis sur l’ensemble du Royaume-Uni.

 

Selon The Grocer, la chaîne russe a déjà des projets concrets pour les quatre premières succursales, dont la première ouvrira à Preston le mois prochain. D’autres magasins seront ouverts à Castleford (nord de l'Angleterre), ainsi qu'à Mold et Caldicot (Pays de Galles). Grâce à son nouveau site web britannique, l'entreprise espère trouver davantage d’emplacements appropriés et invite les propriétaires à prendre contact avec elle. Le détaillant confirme également au magazine Capital que trois magasins français sont prévus cette année. L'entreprise ne divulguera pas plus de détails pour le moment.

 

Pas de produits premium

Mere a ouvert son premier bureau étranger en 2017 en Roumanie,  où les premiers magasins ont suivi un an plus tard. Le détaillant a vraisemblablement de grandes ambitions en Europe car, en plus du Royaume-Uni, le groupe a maintenant ouvert des centrales d'achat en Bulgarie, en Italie, en Espagne et en Grèce.

 

L'entreprise déclare fonctionner selon le concept « no-frills ». La gamme se compose d’environ 1 200 produits essentiels. Les prix seraient 20 à 30 % moins chers que ceux pratiqués par les concurrents.