Le holding qui contrôle Casino bénéficie d’une protection contre ses créanciers

Rallye, le holding qui chapeaute le groupe retail français Casino, bénéficie d'une protection contre ses créanciers. Le groupe connaît de graves difficultés financières et dispose ainsi d'un délai d’au moins six mois pour rééchelonner ses dettes.

 
Une structure financière complexe

L’endettement net du holding Rallye s’élève à 2,9 milliards d'euros. La société bénéficie maintenant de la protection du tribunal contre ses créanciers. L'entreprise dispose ainsi de six à dix-huit mois pour rééchelonner ses dettes. La structure financière opaque du groupe complique encore les choses : l'actionnaire principal et PDG Jean-Charles Naouri contrôle le holding par le biais de deux autres sociétés d'investissement, Finatis et Foncière Euris.

 

Casino est le propriétaire des hypermarchés du même nom, mais également des chaînes Monoprix, Franprix, Geant et Go Sport. Vu la nouvelle situation, le retailer espère quand même pouvoir continuer à travailler sur ses réformes prévues. Ces cinq dernières années, la société a perdu jusqu'à 70 % de sa valeur marchande à cause de spéculations à propos de problèmes financiers que connaît la société mère. Ce problème devrait maintenant être temporairement résolu, afin que Casino puisse se concentrer sur la poursuite de la cession des divisions non stratégiques, mais également sur la restructuration des hypermarchés, l'ouverture de magasins de proximité et le développement de la division e-commerce Cdiscount.