Le livreur de repas Uber Eats va-t-il aussi livrer des courses à domicile ?

Foto: JPstock / Shutterstock.com

Uber est en pourparlers avec des enseignes de grande distribution européennes en vue de livrer des courses à domicile via son réseau de chauffeurs et de coursiers à vélos. Une première collaboration devrait voir le jour en Grande-Bretagne entre Uber Eats et Sainsbury.


Uber en discussion avec Sainsbury

S’ils livrent déjà des sushis à domicile, pourquoi les coursiers à vélo ne livreraient-ils pas aussi des courses urgentes. Tel est le raisonnement de bon nombre de livreurs de repas, dont Uber Eats. Uber dit être en discussion avec de « grands supermarchés en Europe » concernant la livraison à domicile  de denrées alimentaires et de produits d’épicerie.


Concrètement Uber serait en pourparlers avec l’enseigne britannique Sainsbury, précise Bloomberg, bien qu’aucune des deux parties concernées n’aient encore confirmé cette information. Actuellement le rival Deliveroo livre déjà des pizzas chaudes de Sainsbury chez le consommateur, en direct depuis le supermarché. Uber pour sa part a l’avantage de disposer, en plus de ses coursiers à vélo, d’une flotte automobile, qui pourrait livrer des courses plus volumineuses à domicile.


Plan de croissance pour livreurs de repas

Au Royaume-Uni plusieurs enseignes de supermarchés concurrentes se sont déjà associées à des livreurs de repas. Ainsi Asda a conclu un accord de collaboration avec Just Eat, qui livre à domicile des produits d’une centaine de catégories de base, et ce endéans la demi-heure. La reprise d’Ocado par Marks & Spencer doit elle aussi être considérée dans le contexte de l’importance grandissante du e-commerce dans le secteur food.


Le livreur de repas Deliveroo, dans lequel Amazon a récemment investi 575 millions d’euros, a lui aussi laissé entendre qu’il avait l’intention d’élargir ses services en livrant d’autres produits, notamment des courses. En 2018 lors du RetailDetail Food Congress le dirigeant Mathieu de Lophem avait déjà exprimé cette ambition pour le marché belge.