Le maître-chocolatier Pierre Marcolini coupe les liens avec Nestlé

Le maître-chocolatier Pierre Marcolini coupe les liens avec Nestlé

Après une collaboration de plus de 4 ans, le chocolatier belge Pierre Marcolini,  avec l’aide de trois actionnaires,  rachète la participation de 27% du groupe suisse Nestlé. Ainsi les chocolats de luxe Marcolini sont à nouveau 100% en mains belges.

Accord gagnant-gagnant avec Nestlé

En 2007 le géant de l’alimentation suisse entrait dans le capital du chocolatier bruxellois, qui malgré une solide réputation périclitait. Nestlé promet le lancement de  la formule à l’étranger , ainsi qu’un soutien professionnel, à condition que Pierre Marcolini crée pour Nestlé une gamme de chocolats de luxe sous le nom Nespresso.


La collaboration fut fructueuse :  au terme de l’exercice clos le 30 juin 2011 le chiffre d’affaires a atteint les 12 millions d’euros, versus 7,4 millions un an plus tôt. Pour la première depuis longtemps l’entreprise réalise un bénéfice d’exploitation (Ebitda) positif.


A nouveau 100% belge    

L’équilibre financier étant quasiment rétabli et la croissance amorcée, Pierre Marcoloni et ses actionnaires (François Schwennicke, actionnaire de Delvaux, Laurent Levaux, CEO d’Aviapartners et Olivier Coune, CEO de Marcolini) ont néanmoins décidé de reprendre la barre. «Quand nous avons commencé à nous développer à l’international, nous nous sommes rendus compte que disposer d’une marque 100 % belge constituait un plus», explique le maître-chocolatier.


Aujourd’hui Pierre Marcolini possède 25 magasins de par le monde, dont 8 en Belgique. L’entreprise compte quelques 110 employés dans notre pays. Après avoir séduit les Japonais avec ses pralines de luxe, le chocolatier belge continue sa conquête dans le reste de l’Asie. Récemment une boutique a ouvert ses portes à Taipei, mais Marcolini vise également la Chine.


A l’avenir Pierre Marcolini restera impliqué chez Nestlé en tant que consultant pour des projets spéciaux .

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Il y a pire encore

20/10/2017

Travailler dans le secteur FMCG n’est pas une partie de plaisir. Rares sont ceux qui ont le sourire, la plupart souffrent en silence. La preuve dans la rubrique hebdomadaire ironique de RetailDetail Food, truffée cette fois de conseils  utiles.

Metro : légère croissance en 2016/2017

20/10/2017

Selon un rapport provisoire, le chiffre d’affaires de l’allemand Metro a progressé de 1,6% durant l’exercice comptable  2016/2017. Sur base comparable il est également question d’une croissance, bien que minime. Metro se dit satisfait.

Le mauvais temps affecte les ventes de glace d’Unilever

19/10/2017

Durant le trimestre écoulé le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation Unilever a vu ses ventes de glace chuter de 6,7% en Europe. En cause : la météo défavorable durant l’été.

Danone modifie la structure de son management

19/10/2017

Le géant français des produits laitiers Danone a décidé de modifier la structure de son management. Désormais l’actuel directeur général Emmanuel Faber combinera sa fonction avec celle de président du conseil d’administration.

Troisième trimestre difficile pour Carrefour

18/10/2017

Les résultats trimestriels publiés par Carrefour ce mercredi soir illustrent les grands défis à relever par le nouveau CEO et son équipe, et ce principalement en Europe de l’Ouest. En Belgique aussi le chiffre d’affaires comparable est en recul.

Delhaize lance un potager urbain

18/10/2017

Désormais les clients du Delhaize Boondael à Ixelles pourront acheter des légumes fraîchement récoltés sur le toit du supermarché. Ce potager urbain n’est pas un coup publicitaire, mais s’inscrit dans la stratégie de durabilité de l’enseigne au lion.

Back to top