Le maître-chocolatier Pierre Marcolini coupe les liens avec Nestlé

Le maître-chocolatier Pierre Marcolini coupe les liens avec Nestlé

Après une collaboration de plus de 4 ans, le chocolatier belge Pierre Marcolini,  avec l’aide de trois actionnaires,  rachète la participation de 27% du groupe suisse Nestlé. Ainsi les chocolats de luxe Marcolini sont à nouveau 100% en mains belges.

Accord gagnant-gagnant avec Nestlé

En 2007 le géant de l’alimentation suisse entrait dans le capital du chocolatier bruxellois, qui malgré une solide réputation périclitait. Nestlé promet le lancement de  la formule à l’étranger , ainsi qu’un soutien professionnel, à condition que Pierre Marcolini crée pour Nestlé une gamme de chocolats de luxe sous le nom Nespresso.


La collaboration fut fructueuse :  au terme de l’exercice clos le 30 juin 2011 le chiffre d’affaires a atteint les 12 millions d’euros, versus 7,4 millions un an plus tôt. Pour la première depuis longtemps l’entreprise réalise un bénéfice d’exploitation (Ebitda) positif.


A nouveau 100% belge    

L’équilibre financier étant quasiment rétabli et la croissance amorcée, Pierre Marcoloni et ses actionnaires (François Schwennicke, actionnaire de Delvaux, Laurent Levaux, CEO d’Aviapartners et Olivier Coune, CEO de Marcolini) ont néanmoins décidé de reprendre la barre. «Quand nous avons commencé à nous développer à l’international, nous nous sommes rendus compte que disposer d’une marque 100 % belge constituait un plus», explique le maître-chocolatier.


Aujourd’hui Pierre Marcolini possède 25 magasins de par le monde, dont 8 en Belgique. L’entreprise compte quelques 110 employés dans notre pays. Après avoir séduit les Japonais avec ses pralines de luxe, le chocolatier belge continue sa conquête dans le reste de l’Asie. Récemment une boutique a ouvert ses portes à Taipei, mais Marcolini vise également la Chine.


A l’avenir Pierre Marcolini restera impliqué chez Nestlé en tant que consultant pour des projets spéciaux .

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


L’avenir du supermarché vu par les étudiants

27/04/2017

A en croire les jeunes, les services numériques rendent les visites au supermarché plus efficaces, plus pratiques et plus inspirantes. D’autre part les supermarchés ratent bon nombre d’opportunités sur les réseaux sociaux, estiment-ils.

PepsiCo dépasse les attentes au premier trimestre

27/04/2017

Au premier trimestre de 2017 PepsiCo a dépassé les attentes. Le chiffre d’affaires a progressé de 2% à 12,04 milliards de dollars (11 milliards euros), alors que les analystes prévoyaient 11,98 milliards de dollars.

Des fabricants de biscuits testent une plate-forme de livraison durable

26/04/2017

Quatre fabricants de biscuits belges consolident leurs livraisons aux enseignes Delhaize, Colruyt, Okay et Retail Partners Colruyt Group. Ce système permet de diminuer le nombre de trajets des camions, qui du même coup sont mieux remplis.

Voici comment Lidl compte devenir un champion du développement durable

26/04/2017

Lidl Belgique a élaboré une nouvelle stratégie de durabilité avec d’ambitieux objectifs. D’ici 2020 l’enseigne veut figurer au top en matière d’entreprenariat durable dans le retail, aussi dans ses relations avec ses partenaires commerciaux.

Fermeture d’Albert Heijn à Louvain

26/04/2017

Le point de vente d’Albert Heijn sur la Engels Plein à Louvain ferme ses portes. D’ici quelques semaines le magasin rouvrira, mais cette fois sous l’étendard de l’enseigne allemande Lidl.

Les coûts pèsent sur le bénéfice de Coca-Cola

25/04/2017

Au premier trimestre 2017 le fabricant de boissons rafraîchissantes Coca-Cola a généré moins de bénéfice que l’année auparavant. De plus le chiffre d’affaires est à nouveau en recul, et ce pour le huitième trimestre consécutif.

Back to top