Le nouveau CEO de Carlsberg doit aider le brasseur à surmonter la crise russe

Le nouveau CEO de Carlsberg doit aider le brasseur à surmonter la crise russe

Le brasseur Carlsberg change de patron : mi-juin le CEO danois Jorgen Buhl Rasmussen prendra sa retraite et sera remplacé par le Néerlandais Cees 't Hart, l’actuel CEO de la société laitière Royal FrieslandCampina.

Amélioration des marges

Après sept années aux commandes de l’entreprise, Rasmussen prendra sa retraite mi-juin et passera le  flambeau au néerlandais Cees 't Hart. Selon Flemming Besenacher, président du conseil d’administration de Carlsberg, le temps est venu d’un renouveau au sein du management.


Cees 't Hart est CEO de la société laitière Royal FrieslandCampina depuis 2008. Il a contribué à l’intégration de Friesland Foods et Campina et à l’amélioration des marges des produits laitiers, mission qui lui incombera également chez Carlsberg. Auparavant il a travaillé chez Unilever pendant 25 ans.


La crise russe

Carlsberg vient de publier ses résultats pour l’ensemble de l’année : en 2014 le groupe a lourdement souffert de la crise en Russie et en Ukraine, deux marchés importants pour le brasseur danois.


En 2014 Carlsberg a vendu 134,5 millions d’hectolitre de bière, soit une baisse de 3% par rapport à l’année précédente. Par contre la Grimbergen enregistre une forte croissance, avec une hausse de 27% en termes de volume.


Le chiffre d’affaires n’a que légèrement progressé à 64,5 milliards de couronnes danoises (8,7 milliards d’euros), suite aux effets de change défavorables. Le bénéfice net s’est établi à 4,4 milliards de couronnes (593 millions d’euros), soit un milliard de couronnes en moins par rapport à l’année précédente.


Carlsberg indique que de lourdes décisions devront être prises en 2015 si la situation en Russie et en Ukraine persiste. Le mois dernier le groupe avait déjà annoncé la fermeture de deux brasseries russes.

 

Tags: