Le Pain Quotidien en pourparlers avec d'éventuels investisseurs

Le Pain Quotidien en pourparlers avec d'éventuels investisseurs

Le Pain Quotidien a entamé des discussions avec des parties potentiellement intéressées d’investir dans le groupe de boulangerie. Les pourparlers n’en seraient qu’à un stade précoce et l’apport d’argent supplémentaire ne serait pas une nécessité.

« Pas de nécessité absolue »

« Un nouveau partenaire peut être intéressant pour Le Pain Quotidien, mais ce n'est pas une nécessité », précise Jean-Marie Laurent Josi, président du conseil d’administration du Pain Quotidien, au journal De Tijd.  « Je souhaite également souligner qu’il n'est absolument pas question d'une vente totale. »


Aujourd’hui, les actions de l’entreprise sont aux mains de quelques parties belges qui, quasi toutes, possèdent 10 à 20 pour cent des actions.  Le fondateur Alain Coumont détient encore 3 à 4 pour cent des actions du Pain Quotidien.


Fin décembre, la chaîne comptait 238 restaurants dans le monde.  En 2015, le chiffre d’affaires a augmenté de 11 pour cent pour atteindre les 355 millions de dollars (326 millions d’euros).  Sans les effets de change défavorables, la croissance du chiffre d'affaires aurait été de 21 pour cent.


Entretemps le Pain Quotidien poursuit son expansion, avec l'ouverture la semaine prochaine d'un premier établissement à Hong Kong et d'autres ouvertures prévues à Dublin, Lausanne, Miami, Texas, San Francisco et Boston.  Au total, trente nouveaux points de vente verront le jour cette année, dont un à Gand et un à Bruges.