Le personnel du magasin Albert Heijn à Anvers malade d’inquiétude

Le personnel du magasin Albert Heijn à Anvers malade d’inquiétude
Shutterstock

La moitié du personnel du supermarché Albert Heijn à la Groenplaats à Anvers est malade ou absent en raison de l’inquiétude qui règne concernant l’avenir du magasin. Celui-ci doit être cédé suite à la fusion, mais il ne trouve pas acquéreur.

« Désespéré et en colère »

Lors de l’annonce de la fusion entre Ahold et Delhaize, l’Autorité belge de la Concurrence (ABC) a exigé que huit magasins Albert Heijn soient cédés, dont celui de la Groenplaats à Anvers. Depuis les sept autres magasins ont été vendus, mais l’incertitude persiste concernant la vente du magasin anversois.


« Le personnel commence à désespérer et est en colère », explique le secrétaire du syndicat BBTK Erik Dirkx au journal Gazet van Antwerpen. « Ils sont dans le doute. Avant les vacances la direction nationale disait s’attendre à une décision avant l’été. Depuis plus rien. Il faudra donc au moins attendre le mois de septembre. »


Jusqu’il y a peu le magasin employait une soixantaine de collaborateurs fixes, dont une dizaine ont déjà démissionné, alors que la moitié du personnel restant est malade ou absent. Le magasin, qui en cinq ans en est déjà à son huitième gérant, compte de nombreux employés intérimaires.


Contrat de longue durée

La difficulté à trouver un acquéreur pour le magasin serait due au loyer élevé qu’Albert Heijn y paie pour un contrat de longue durée. « Donc de toute façon un nouveau supermarché devra s’y installer, bien que les habitants des appartements situés au-dessus préféreraient que non. » En outre le nouveau propriétaire devra reprendre tout le personnel aux mêmes conditions.


Entre-temps Ahold Delhaize rechercherait une solution avec l’ABC en vue de modifier les conditions de la fusion. Tant que la fusion n'a pas été officiellement finalisée en Belgique, Ahold Delhaize devra continuer d’y opérer avec deux comités de direction séparés, ayant chacun leur propre politique commerciale.

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

Back to top