Le personnel du magasin Albert Heijn à Anvers malade d’inquiétude

Le personnel du magasin Albert Heijn à Anvers malade d’inquiétude
Shutterstock

La moitié du personnel du supermarché Albert Heijn à la Groenplaats à Anvers est malade ou absent en raison de l’inquiétude qui règne concernant l’avenir du magasin. Celui-ci doit être cédé suite à la fusion, mais il ne trouve pas acquéreur.

« Désespéré et en colère »

Lors de l’annonce de la fusion entre Ahold et Delhaize, l’Autorité belge de la Concurrence (ABC) a exigé que huit magasins Albert Heijn soient cédés, dont celui de la Groenplaats à Anvers. Depuis les sept autres magasins ont été vendus, mais l’incertitude persiste concernant la vente du magasin anversois.


« Le personnel commence à désespérer et est en colère », explique le secrétaire du syndicat BBTK Erik Dirkx au journal Gazet van Antwerpen. « Ils sont dans le doute. Avant les vacances la direction nationale disait s’attendre à une décision avant l’été. Depuis plus rien. Il faudra donc au moins attendre le mois de septembre. »


Jusqu’il y a peu le magasin employait une soixantaine de collaborateurs fixes, dont une dizaine ont déjà démissionné, alors que la moitié du personnel restant est malade ou absent. Le magasin, qui en cinq ans en est déjà à son huitième gérant, compte de nombreux employés intérimaires.


Contrat de longue durée

La difficulté à trouver un acquéreur pour le magasin serait due au loyer élevé qu’Albert Heijn y paie pour un contrat de longue durée. « Donc de toute façon un nouveau supermarché devra s’y installer, bien que les habitants des appartements situés au-dessus préféreraient que non. » En outre le nouveau propriétaire devra reprendre tout le personnel aux mêmes conditions.


Entre-temps Ahold Delhaize rechercherait une solution avec l’ABC en vue de modifier les conditions de la fusion. Tant que la fusion n'a pas été officiellement finalisée en Belgique, Ahold Delhaize devra continuer d’y opérer avec deux comités de direction séparés, ayant chacun leur propre politique commerciale.

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Forte croissance pour le torréfacteur Miko

20/09/2017

Durant le 1er semestre de 2017 le fabricant de café et d’emballages plastiques Miko a progressé de plus de 12%. Ainsi le groupe de Turnhout est sur la bonne voie en vue d’atteindre pour la première fois un CA annuel de plus de 200 millions d’euros.

Spadel investit 12,8 millions d’euros à Spa Monopole

20/09/2017

Le groupe Spadel va investir 12,8 millions d’euros sur son site d’embouteillage Spa Monopole. L’usine sera dotée d’une nouvelle ligne de production afin de faire face à la croissance des eaux aromatisées. L’extension sera achevée en février 2018.

Alpro bannit les graines de soja américaines

19/09/2017

Le fabricant de boissons à base de soja Alpro n’achète plus ses graines de soja aux Etats-Unis, mais uniquement en Europe et au Canada, afin d’avoir la garantie qu’il ne s’agit pas de soja génétiquement modifié.

Quel est l'impact de la nouvelle pyramide alimentaire sur l’industrie ?

19/09/2017

Le ‘Vlaams Instituut Gezond Leven’ a présenté une nouvelle pyramide alimentaire, qui correspond mieux aux idées actuelles en matière de nourriture saine. Toutefois l’industrie alimentaire craint des conséquences négatives.

Chute de l’action Heineken après le désengagement partiel des Mexicains

19/09/2017

Le mexicain Fomento Economico Mexicano (Femsa), qui détenait 15% des actions de Heineken, a vendu pour 2,5 milliards d’actions du groupe brassicole néerlandais. D’emblée le cours de l’action a chuté à la bourse.

Le supermarché indépendant n’entend pas rater le train de l’e-commerce

18/09/2017

Dans les conversations à propos du futur de la distribution alimentaire, le mot d’e-commerce conserve quelque chose de magique. Les exploitants indépendants ont-ils franchi le pas ? Si non, qu’attendent-ils ? 

Back to top