Le personnel du magasin Albert Heijn à Anvers malade d’inquiétude

Le personnel du magasin Albert Heijn à Anvers malade d’inquiétude
Shutterstock

La moitié du personnel du supermarché Albert Heijn à la Groenplaats à Anvers est malade ou absent en raison de l’inquiétude qui règne concernant l’avenir du magasin. Celui-ci doit être cédé suite à la fusion, mais il ne trouve pas acquéreur.

« Désespéré et en colère »

Lors de l’annonce de la fusion entre Ahold et Delhaize, l’Autorité belge de la Concurrence (ABC) a exigé que huit magasins Albert Heijn soient cédés, dont celui de la Groenplaats à Anvers. Depuis les sept autres magasins ont été vendus, mais l’incertitude persiste concernant la vente du magasin anversois.


« Le personnel commence à désespérer et est en colère », explique le secrétaire du syndicat BBTK Erik Dirkx au journal Gazet van Antwerpen. « Ils sont dans le doute. Avant les vacances la direction nationale disait s’attendre à une décision avant l’été. Depuis plus rien. Il faudra donc au moins attendre le mois de septembre. »


Jusqu’il y a peu le magasin employait une soixantaine de collaborateurs fixes, dont une dizaine ont déjà démissionné, alors que la moitié du personnel restant est malade ou absent. Le magasin, qui en cinq ans en est déjà à son huitième gérant, compte de nombreux employés intérimaires.


Contrat de longue durée

La difficulté à trouver un acquéreur pour le magasin serait due au loyer élevé qu’Albert Heijn y paie pour un contrat de longue durée. « Donc de toute façon un nouveau supermarché devra s’y installer, bien que les habitants des appartements situés au-dessus préféreraient que non. » En outre le nouveau propriétaire devra reprendre tout le personnel aux mêmes conditions.


Entre-temps Ahold Delhaize rechercherait une solution avec l’ABC en vue de modifier les conditions de la fusion. Tant que la fusion n'a pas été officiellement finalisée en Belgique, Ahold Delhaize devra continuer d’y opérer avec deux comités de direction séparés, ayant chacun leur propre politique commerciale.

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top