Le prix moyen du lait a augmenté de 10% en 2011

Le prix moyen du lait a augmenté de 10% en 2011

Le marché laitier belge a connu une excellente année  2011, c’est ce qui ressort de l’assemblée annuelle de la Confédération Belge de l’Industrie Laitière (CBL).  Le prix moyen du lait a augmenté de 10% par rapport à 2010 et le chiffre d’affaires de l’industrie laitière est en hausse d’environ 6%.

9.145 producteurs laitiers

« En 2011, le marché mondial laitier a connu une demande importante, ce qui a permis de stabiliser les prix laitiers durant toute l’année à un niveau  de 10% supérieur par rapport à l’année précédente », affirmait l’administrateur délégué Renaat Debergh lors de l’assemblée générale.  Durant l’année écoulée, le prix moyen du lait s’élevait à 34,6 euros par 100 litres dans notre pays.
 
Depuis 2009, la production laitière totale progresse : en 2009 et 2010, elle a augmenté de 100 millions de litres de lait par an, en 2011, elle connaît une croissance légèrement inférieure avec 45 millions de litres (+1,4%).  Malgré tout, le nombre de producteurs laitiers ne cesse de diminuer, selon la CBL: en 2011, notre pays en comptait 9.145, soit 4% de moins que l’année précédente. 


La plus forte croissance pour la poudre de lait, le lait de consommation en baisse

La production de lait excédentaire est principalement transformée en fromage, en poudre de lait et en beurre.  « Ainsi, 9% du lait supplémentaire a été transformé en fromage, et la production de beurre a augmenté de 13%, sous l’influence des prix du beurre exceptionnellement avantageux, » déclare la CBL.  La plus forte croissance – pas moins de 25% - est attribuable à la poudre de lait.  « Par contre, le lait de consommation et les produits laitiers frais subissent les effets de la crise et leur production recule d’environ 2% ».

 

L’année passée, le chiffre d’affaires de l’industrie laitière a augmenté jusqu’à atteindre les 4,5 milliards d’euros (+6%), à peine un petit pourcent en-dessous du record de 2007.  Environ 63% du chiffre d’affaires est destiné à l’exportation : 49% pour l’Union Européenne et les 14% restants pour des destinations plus lointaines.  

 
A la recherche d’un nouvel équilibre

L’industrie laitière belge voit  l’évolution à long terme d’un bon œil , mais elle estime que l’avenir proche est moins rose : « Début 2012, les prix laitiers ont diminué.  Durant les premiers quatre mois, un prix moyen de 31,7 euros par 100 litres a été noté, soit une baisse de quelque 7% par rapport à la même période l’année précédente », précise Renaat Debergh.  L’offre actuelle (+3%) progresse plus rapidement que la demande (+2%), et cela influence le prix.

 

«Pour établir un nouvel équilibre entre la production et la consommation de lait, il faudra obligatoirement passer par une période de prix plus bas », prévient la Confédération Belge de l’Industrie Laitière.

 

 

Traduction : Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top