Le secteur des eaux et boissons rafraîchissantes progresse malgré son handicap

Le secteur des eaux et boissons rafraîchissantes progresse malgré son handicap

Le secteur des eaux et boissons rafraîchissantes est en progression constante depuis 2010. Toutefois la hausse des prix des matières premières et la taxe belge sur l’emballage pèsent sur la rentabilité et sur la position concurrentielle des entreprises du secteur. C’est ce qu’annonce la FIEB, la Fédération Royale de l’Industrie des Eaux et des Boissons rafraîchissantes dans son rapport concernant l’année 2011 et le premier trimestre 2012.

Près de 2,9 milliards de litres embouteillés

Le nouvel intérêt pour l’eau en bouteille, qui s’était manifesté en 2010, s’est confirmé en 2011 : le marché global des eaux embouteillées a progressé de 1,7%. En 2011 pas moins de 1,305 milliards de litres d’eau ont été vendus. La consommation d’eau a augmenté tant à domicile qu’ à l’extérieur (respectivement  +1,9% et  +1,1%). La catégorie des eaux pétillantes a connu la plus forte hausse avec +2,7%,  alors que celle de l’eau plate a progressé du +1,3%.


Les boissons rafraîchissantes en 2011 affichent elles aussi une belle croissance de 1,6% jusqu’à atteindre les 1,577 milliards de litres (y compris les jus de fruits et nectars, les boissons gazeuses représentant 79% de ce volume). Les colas avec 47% du volume demeurent les boissons rafraîchissantes les plus populaires.


Pour la première fois depuis longtemps la catégorie ‘light’ connaît un recul (-2,8%) et ce au profit des boissons rafraîchissantes ‘regular’ qui ont gagné 3%. Les boissons énergisantes et énergétiques et les thés glacés marquent la plus forte croissance.


Les premiers résultats pour 2012 présentent une image mitigée : prometteuse pour les eaux (+1,6% par rapport au premier trimestre 2011), mais en légère baisse pour les boissons rafraîchissantes (-0,7%).

 

Près d’un Belge sur dix achète à l’étranger

Toutefois le secteur doit faire face à la hausse des prix des matières premières (le secteur ne s’attend pas à court terme à une baisse de prix du PET et début 2012 le prix du jus d’orange  a déjà atteint un nouveau record sur le marché international) qu’il ne parvient  pas à compenser par le prix de vente, vu la forte concurrence des marques propres et discount.


D’autre part le secteur subit également un lourd handicap : la taxe belge sur l’emballage. « Celle-ci s’élève à 9,86 euros par hectolitre, soit 10 eurocent par litre », explique Nadia Lapage, secrétaire générale de la FIEB.


« Depuis l’introduction de cette taxe en 2004, nous avons constaté une baisse de croissance dans le secteur des eaux et boissons rafraîchissantes. En même temps l’achat d’eau en bouteille et de boissons rafraîchissantes  au-delà de la frontière n’a cessé d’augmenter. Actuellement 7 à 10% des Belges achètent leur stock d’eau et de boissons rafraîchissantes à l’étranger. L’impact économique sur le secteur belge est donc considérable »,  s’inquiète-t-elle.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un soufflé aux œufs brouillés

18/08/2017

Delhaize est à cours d’excuses et Dick Boer perd patience. Voilà ce que nous apprenions cette semaine. L’ambiance y est brouillée, mais ailleurs aussi. Voici votre résumé hebdomadaire par RetailDetail Food !

Douzième trimestre consécutif de croissance pour Walmart

17/08/2017

L’américain Walmart, la plus grande chaîne de supermarchés au monde, a dépassé les attentes des analystes et a enregistré une croissance pour le douzième trimestre d’affilée. La forte croissance du segment online y a largement contribué.

FrieslandCampina se sépare de sa division jus de fruits

17/08/2017

Le groupe de produits laitiers FrieslandCampina a cédé sa division de jus de fruits – dont fait partie notamment la marque Appelsientje – à la société d’investissement néerlandaise Standard Investment.

Dick Boer : « Delhaize perdra un peu de sa liberté »

17/08/2017

Un an après la fusion entre Ahold et Delhaize, le CEO Dick Boer revient sur l’année écoulée. « Nous avons accompli énormément de choses », confie-t-il au journal néerlandais FD, mais « Delhaize perdra un peu de sa liberté. »

Carlsberg augmente son CA, malgré la baisse des volumes

16/08/2017

Durant la première moitié de l’année le CA du brasseur danois Carlsberg a progressé de 2% à 31,8 milliards de couronnes (4,3 milliards d’euros). Cette croissance s’explique par l’augmentation des ventes de bières plus chères, comme la Grimbergen.

Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

Back to top