Le succès des discounters contraint Tesco et Morrisons à se restructurer

Le succès des discounters contraint Tesco et Morrisons à se restructurer

Il n’y a pas qu’en Belgique que les valeurs sûres de la distribution (songez à Delhaize) ont des difficultés à faire face à la montée des discounters. Les géants britanniques Tesco et Morrisons eux aussi se voient contraints de prendre des mesures suite à la guerre des prix.

2.600 emplois supprimés chez Morrisons

Le CEO Dalton Philips veut à tout prix « moderniser la manière dont les magasins sont dirigés, avec pour objectif de réduire le nombre de niveaux décisionnels dans les magasins, de simplifier les responsabilités hiérarchiques et d’améliorer le service à la clientèle. »


Selon Morrisons les grands points de vente ont parfois jusqu’à 7 niveaux hiérarchiques entre le manager de la filiale et le remplisseur de rayon. « Ces changements nous permettront de nous focaliser davantage sur la clientèle et de travailler de manière plus simple et efficace. »


Dans le cadre de cette nouvelle stratégie, 2.600 emplois seraient menacés selon le magazine britannique The Grocer. Morrisons espère pouvoir ‘recycler’ autant de personnes que possible et mise sur de nouveaux magasins de proximité et quelques plus grands points de vente dont l’ouverture est prévue encore cette année.


Tesco opte pour une gestion régionale

La chaîne Tesco – qui récemment a annoncé sa pire performance en 40 ans (le chiffre d’affaires trimestriel a régressé de 3,7%) –, elle aussi, entend changer la gestion de ses magasins. Jusqu’il y a peu chaque enseigne avait sa propre direction. A présent le groupe veut passer à une gestion régionale par type de format en subdivisant  la Grande-Bretagne en trois régions : Nord, Centre et Sud.  Le groupe prévoit également une  business unit pour les supermarchés (‘Extra’ et ‘Superstore’) et une business unit séparée pour les magasins de proximité (‘Express’ et ‘Metro’). Pour l’instant ces réformes ne devraient pas entraîner de pertes d’emplois.


Suite à la guerre des prix persistante en Grande-Bretagne tant Morrisons que Tesco perdent de plus en plus de clients soucieux des prix au profit d’Aldi et d’autres formules discount ; un phénomène qui se manifeste également ailleurs en Europe.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour Express mise sur le ‘blurring’

21/09/2017

La formule de proximité explore les possibilités de la vente à emporter et de la consommation sur place. La nouvelle génération de magasins ajoute des services et la restauration à son offre. La frontière entre retail et horeca se brouille.

Le nouveau PDG de Carrefour envisage l’ouverture dominicale des hypers

21/09/2017

Selon l’un des syndicats français du groupe Carrefour, le nouveau PDG Alexandre Bompard aurait l’intention d’ouvrir les hypermarchés le dimanche, mais également d’en fermer certains.

Le Belge Olivier Van den Bossche nommé à un poste clé chez Metro

21/09/2017

Le Belge Olivier Van den Bossche rejoint l’allemand Metro et y occupera un poste clé. En tant qu‘operating partner chez Metro Cash & Carry il sera responsable de certains pays où l’enseigne est active.

Colruyt lance une plateforme numérique pour aider les clients dans leurs choix alimentaires

20/09/2017

Colruyt Group lance une nouvelle plate-forme numérique ‘Rerchercheproduit’. Celle-ci fournit toutes sortes d'informations sur les produits alimentaires des marques maison du groupe et permet ainsi aux clients de faire des choix alimentaires réfléchis.

Forte croissance pour le torréfacteur Miko

20/09/2017

Durant le 1er semestre de 2017 le fabricant de café et d’emballages plastiques Miko a progressé de plus de 12%. Ainsi le groupe de Turnhout est sur la bonne voie en vue d’atteindre pour la première fois un CA annuel de plus de 200 millions d’euros.

Spadel investit 12,8 millions d’euros à Spa Monopole

20/09/2017

Le groupe Spadel va investir 12,8 millions d’euros sur son site d’embouteillage Spa Monopole. L’usine sera dotée d’une nouvelle ligne de production afin de faire face à la croissance des eaux aromatisées. L’extension sera achevée en février 2018.

Back to top