Le succès des discounters contraint Tesco et Morrisons à se restructurer | RetailDetail

Le succès des discounters contraint Tesco et Morrisons à se restructurer

Le succès des discounters contraint Tesco et Morrisons à se restructurer

Il n’y a pas qu’en Belgique que les valeurs sûres de la distribution (songez à Delhaize) ont des difficultés à faire face à la montée des discounters. Les géants britanniques Tesco et Morrisons eux aussi se voient contraints de prendre des mesures suite à la guerre des prix.

2.600 emplois supprimés chez Morrisons

Le CEO Dalton Philips veut à tout prix « moderniser la manière dont les magasins sont dirigés, avec pour objectif de réduire le nombre de niveaux décisionnels dans les magasins, de simplifier les responsabilités hiérarchiques et d’améliorer le service à la clientèle. »


Selon Morrisons les grands points de vente ont parfois jusqu’à 7 niveaux hiérarchiques entre le manager de la filiale et le remplisseur de rayon. « Ces changements nous permettront de nous focaliser davantage sur la clientèle et de travailler de manière plus simple et efficace. »


Dans le cadre de cette nouvelle stratégie, 2.600 emplois seraient menacés selon le magazine britannique The Grocer. Morrisons espère pouvoir ‘recycler’ autant de personnes que possible et mise sur de nouveaux magasins de proximité et quelques plus grands points de vente dont l’ouverture est prévue encore cette année.


Tesco opte pour une gestion régionale

La chaîne Tesco – qui récemment a annoncé sa pire performance en 40 ans (le chiffre d’affaires trimestriel a régressé de 3,7%) –, elle aussi, entend changer la gestion de ses magasins. Jusqu’il y a peu chaque enseigne avait sa propre direction. A présent le groupe veut passer à une gestion régionale par type de format en subdivisant  la Grande-Bretagne en trois régions : Nord, Centre et Sud.  Le groupe prévoit également une  business unit pour les supermarchés (‘Extra’ et ‘Superstore’) et une business unit séparée pour les magasins de proximité (‘Express’ et ‘Metro’). Pour l’instant ces réformes ne devraient pas entraîner de pertes d’emplois.


Suite à la guerre des prix persistante en Grande-Bretagne tant Morrisons que Tesco perdent de plus en plus de clients soucieux des prix au profit d’Aldi et d’autres formules discount ; un phénomène qui se manifeste également ailleurs en Europe.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

16/07/2018

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.

Un premier magasin OKay avec point de collecte Collect&Go ouvre ses portes à Heusden

16/07/2018

OKay, le supermarché de quartier de Colruyt Group, ouvre sa première filiale avec point de collecte Collect&Go à Heusden. Le nouveau point de vente teste le service de collecte qui, en cas de succès, sera déployé dans d’autres magasins OKay.

Carrefour fait un effort pour les salariés prépensionnés

16/07/2018

Dans le cadre du plan de transformation, Carrefour Belgium prévoit une prime supplémentaire pouvant aller jusqu’à 500 euros pour les travailleurs bénéficiant du RCC qui suivent une formation à un métier en pénurie.

Delhaize met fin à la collaboration avec les partenaires de la Carte Plus

12/07/2018

Les clients de Delhaize ne pourront plus accumuler autant de points avec leur Carte Plus car la collaboration avec les autres retailers permettant aux clients de récolter des points et d’échanger des bons (DI, Planet Parfum, Q8 et Tom&Co) prend fin.

Starbucks souhaite se débarrasser des pailles en plastique

12/07/2018

La chaîne de café américaine Starbucks interdira les pailles en plastique dès 2020. Un petit pas pour les fans de café, mais un grand pas pour l’environnement puisque le géant du café utilise près d’un milliard de pailles par an dans le monde entier.

AB InBev en tandem avec l’entreprise turque Efes sur le marché russe

12/07/2018

Afin de contrer le succès décroissant sur le marché russe, AB InBev a regroupé ses activités au pays de Vladimir Poutine avec celles de l’entreprise turque Anadolu Efes dans une joint-venture.