Leader Price : l’enseigne française parmi les moins chers en Belgique

Leader Price : l’enseigne française parmi les moins chers en Belgique

Une étude récente de Test-Achats a révélé la très bonne progression et désormais première place du supermarché discount Leader Price sur le même pied que Colruyt pour la catégorie « premiers prix ».  Mais quelle est cette enseigne française, qui compte aujourd’hui 10 magasins en Wallonie ?

Un concept unique de marque enseigne « Leader Price »

Depuis l’ouverture du tout premier magasin à Paris en 1990, la marque enseigne a fait son chemin et a connu une rapide envolée avec près de 200 points de ventes en 1995 et dispose aujourd’hui de 650 magasins en France métropolitaine.  En Belgique, Leader Price dispose aujourd’hui de 10 magasins bien implantés et compte ouvrir 15 nouveaux points de vente dans les dix prochaines années.


« Malgré la crise de 2008, où la pression sur les prix est devenue de plus en plus forte, Leader Price bénéficie d’une grande expérience dans la gestion des MDD depuis près de 25 ans », confirme Eric Hubert, Directeur Leader Price Belgique. « Nous distribuons près de 5 000 références de MDD et ne cessons pas de référencer de nouveaux produits pour répondre aux besoin du consommateur.  Nous proposons également depuis peu des marques nationales à nos clients ».  


Un concept d’achat « intelligent »

Le concept Leader Price rencontre un franc succès grâce au choix de produits nécessaires dont le prix est souvent inférieur à ceux des marques traditionnelles et égaux aux prix des discounters les plus compétitifs, tout en limitant les coûts liés au marketing et la publicité. Ceci permet aux familles d’économiser le budget alimentaire pour les dépenser ailleurs, que ce soit dans le bien-être, la santé ou les loisirs.

 

« Notre budget communication est très important compte tenu de notre présence avec 10 magasins. Nous ne bénéficions pas d’effet de masse, nous nous concentrons sur la Wallonie et tentons d’être très précis dans notre communication afin de ne pas nous disperser inutilement », précise Eric Hubert. « Notre plan communication se décompose de la manière suivante : les dépliants publicitaires, la radio, le site internet et la presse gratuite . »


Hubert : « En ce qui concerne les raisons de nos prix compétitifs par rapport à d’autres enseignes multinationales, ils sont dus au fait que nous faisons partie du groupe Casino et que nous pouvons dès lors bénéficier des conditions d’achat de l’enseigne ».


Enfin, Leader Price se dit très exigeant sur la qualité des produits, se basant sur des cahiers des charges précis et définis. L’enseigne référencie entre autres plus d’une centaine de produits bios.

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un soufflé aux œufs brouillés

18/08/2017

Delhaize est à cours d’excuses et Dick Boer perd patience. Voilà ce que nous apprenions cette semaine. L’ambiance y est brouillée, mais ailleurs aussi. Voici votre résumé hebdomadaire par RetailDetail Food !

Douzième trimestre consécutif de croissance pour Walmart

17/08/2017

L’américain Walmart, la plus grande chaîne de supermarchés au monde, a dépassé les attentes des analystes et a enregistré une croissance pour le douzième trimestre d’affilée. La forte croissance du segment online y a largement contribué.

FrieslandCampina se sépare de sa division jus de fruits

17/08/2017

Le groupe de produits laitiers FrieslandCampina a cédé sa division de jus de fruits – dont fait partie notamment la marque Appelsientje – à la société d’investissement néerlandaise Standard Investment.

Dick Boer : « Delhaize perdra un peu de sa liberté »

17/08/2017

Un an après la fusion entre Ahold et Delhaize, le CEO Dick Boer revient sur l’année écoulée. « Nous avons accompli énormément de choses », confie-t-il au journal néerlandais FD, mais « Delhaize perdra un peu de sa liberté. »

Carlsberg augmente son CA, malgré la baisse des volumes

16/08/2017

Durant la première moitié de l’année le CA du brasseur danois Carlsberg a progressé de 2% à 31,8 milliards de couronnes (4,3 milliards d’euros). Cette croissance s’explique par l’augmentation des ventes de bières plus chères, comme la Grimbergen.

Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

Back to top