Leffe & Co souffrent de la taxe française sur la bière | RetailDetail

Leffe & Co souffrent de la taxe française sur la bière

Leffe & Co souffrent de la taxe française sur la bière

L’introduction de la taxe française sur la bière – les Français ont augmenté les accises sur la bière de pas moins de 160% - a bel et bien un impact sur les ventes de bières belges. AB InBev s’est même vu contraint d’instaurer un régime de chômage temporaire dans certains de ses sites.

Leffe, principale victime

On constate que les Français boivent moins de bière depuis que le gouvernement français a augmenté considérablement les accises sur la bière. La Leffe, la bière belge favorite des Français, est la plus touchée par cette mesure. A tel point qu’AB InBev s’est vu contraint d’instaurer un régime de chômage temporaire d’avril à mai dans certains de ses sites.


« Suite à la surcapacité, nous avons mis à l’arrêt quelques lignes de production et nous en avons profité pour mettre en œuvre certains projets d’investissement. Malgré tout nous avons été obligés périodiquement d’ instaurer un régime de chômage économique dans certaines de nos brasseries », indique Karen Couck, porte-parole d’AB InBev Belgique, dans le journal De Tijd.


« La Leffe est brassée à Louvain, mais emballée à Jupille. Ces sites ont connu des périodes de chômage économique », confirme Karen Couck.


Un impact nettement perceptible

Outre la Leffe, Ab InBev exporte également d’autres marques en France : Hoegaarden, Jupiler, Belle-Vue et Stella Artois. Ab Inbev est resté discret quant à l’impact de la taxe française sur ces bières et s’est limité au commentaire suivant : « Nous confirmons qu’au cours du premier trimestre nous avons ressenti les effets de la hausse des accises en France », déclare la porte-parole.


Les autres brasseurs belges perçoivent eux aussi les effets de la taxe, mais estiment qu’il est encore trop tôt pour avancer des chiffres. « Quelque part nous espérons que le mauvais temps est également responsable de la baisse des commandes. C’est pourquoi nous préférons ne pas tirer de conclusions trop hâtives », explique Annelore Marynssen, responsable des relations publics chez Alken Maes, qui exporte la bière d’abbaye Affligem sur le marché français.


Les Français sont nos plus grands acheteurs (ils représentent près d’un tiers de notre exportation de bière), après les Allemands, les Hollandais et les Américains. Mais depuis la hausse des accises françaises, la vente, principalement de bières d’abbaye et de bières spéciales – les plus fortement touchées par la taxe vu leur teneur en alcool plus élevée –, est en recul.


Les Brasseurs belges ont d’ailleurs déposé une plainte officielle contre la hausse des accises.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Le supermarché le plus cher d’Europe de l’Ouest

25/05/2018

Carrefour domine l’actu, Colruyt au bord de la faillite, les multinationales sont mauvaises en calcul et bientôt l’industrie alimentaire 3.0. Le point sur ces sujets dans le résumé hebdomadaire, moyennement conforme au GDPR,  de RetailDetail Food!

Les multinationales recalées en matière d’alimentation saine

24/05/2018

Les multinationales alimentaires ne fournissent pas suffisamment d’efforts pour rendre leurs produits plus sains, affirme la Access to Nutrition Foundation. Nestlé, Unilever et Danone sont les meilleurs élèves de la classe.

Bientôt la vente de cigarettes interdite dans les supermarchés ?

23/05/2018

La ministre wallonne de la Santé veut interdire la vente de cigarettes dans les supermarchés. Le nouveau plan anti-tabac wallon insiste surtout sur la prévention, mais la ministre appelle également les supermarchés à retirer le tabac de leurs rayons.

Ahold Delhaize lance un laboratoire digital aux Etats-Unis

22/05/2018

Ahold Delhaize USA crée une nouvelle entité dédiée à l’innovation digitale : Peapod Digital Labs est un laboratoire où seront développées de nouvelles stratégies dans le domaine de la digitalisation, du e-commerce et de la personnalisation.

Lidl ouvre un restaurant pour les étudiants en blocus

22/05/2018

Lidl soutient les étudiants en blocus : pour les aider à manger sain durant la période d’examens la chaîne de supermarchés ouvre un restaurant pop-up à Gand, accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Carrefour se voit contraint de fermer des centaines de magasins Dia

22/05/2018

Carrefour ne trouve pas de repreneurs pour des centaines de ses anciens magasins Dia en France.  Près de 230 points de vente devront probablement fermer leurs portes.