Leffe & Co souffrent de la taxe française sur la bière | RetailDetail

Leffe & Co souffrent de la taxe française sur la bière

Leffe & Co souffrent de la taxe française sur la bière

L’introduction de la taxe française sur la bière – les Français ont augmenté les accises sur la bière de pas moins de 160% - a bel et bien un impact sur les ventes de bières belges. AB InBev s’est même vu contraint d’instaurer un régime de chômage temporaire dans certains de ses sites.

Leffe, principale victime

On constate que les Français boivent moins de bière depuis que le gouvernement français a augmenté considérablement les accises sur la bière. La Leffe, la bière belge favorite des Français, est la plus touchée par cette mesure. A tel point qu’AB InBev s’est vu contraint d’instaurer un régime de chômage temporaire d’avril à mai dans certains de ses sites.


« Suite à la surcapacité, nous avons mis à l’arrêt quelques lignes de production et nous en avons profité pour mettre en œuvre certains projets d’investissement. Malgré tout nous avons été obligés périodiquement d’ instaurer un régime de chômage économique dans certaines de nos brasseries », indique Karen Couck, porte-parole d’AB InBev Belgique, dans le journal De Tijd.


« La Leffe est brassée à Louvain, mais emballée à Jupille. Ces sites ont connu des périodes de chômage économique », confirme Karen Couck.


Un impact nettement perceptible

Outre la Leffe, Ab InBev exporte également d’autres marques en France : Hoegaarden, Jupiler, Belle-Vue et Stella Artois. Ab Inbev est resté discret quant à l’impact de la taxe française sur ces bières et s’est limité au commentaire suivant : « Nous confirmons qu’au cours du premier trimestre nous avons ressenti les effets de la hausse des accises en France », déclare la porte-parole.


Les autres brasseurs belges perçoivent eux aussi les effets de la taxe, mais estiment qu’il est encore trop tôt pour avancer des chiffres. « Quelque part nous espérons que le mauvais temps est également responsable de la baisse des commandes. C’est pourquoi nous préférons ne pas tirer de conclusions trop hâtives », explique Annelore Marynssen, responsable des relations publics chez Alken Maes, qui exporte la bière d’abbaye Affligem sur le marché français.


Les Français sont nos plus grands acheteurs (ils représentent près d’un tiers de notre exportation de bière), après les Allemands, les Hollandais et les Américains. Mais depuis la hausse des accises françaises, la vente, principalement de bières d’abbaye et de bières spéciales – les plus fortement touchées par la taxe vu leur teneur en alcool plus élevée –, est en recul.


Les Brasseurs belges ont d’ailleurs déposé une plainte officielle contre la hausse des accises.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


The Belgian Chocolate House ouvre son premier magasin urbain belge

19/07/2018

The Belgian Chocolate House (le plus grand retailer chocolatier au monde avec pas moins de 1.000 de tonnes de chocolat par an) ouvre sa première boutique située dans une rue commerçante belge. Les clients peuvent également y consommer sur place.

Carrefour lance le personal shopper et la livraison en 90 minutes

19/07/2018

La chaîne de supermarchés Carrefour innove. Un personal shopper choisit vos produits, un triporteur les livre à domicile dans les 90 minutes. « Les retailers doivent se différencier au niveau du service, ce n’est que le début », explique Jorg Snoek, fondateur de RetailDetail.

Le ministre Peeters approuve finalement le plan de prépension chez Carrefour

18/07/2018

Comme prévu, le ministre de l’économie Kris Peeters a approuvé le plan de restructuration de Carrefour, y compris le plan de prépension. Le ministre a déclaré qu’il préférait la sécurité des travailleurs à la lutte contre « un mauvais signal ».

Illy est courtisé par Douwe Egberts et Nestlé

18/07/2018

Pour l’instant, la fin des mouvements de consolidation dans le secteur du café n’est pas en vue. Tant JAB que Nestlé s’intéressent à l’entreprise italienne Illycaffè, mais il n’est pas certain que la famille veuille vendre la société.

La viande in vitro dans les magasins dès 2021 ?

18/07/2018

La commercialisation de la viande in vitro accomplit de grandes avancées. Le pionnier Mosa Meat a levé 7,5 millions d’euros pour construire une usine qui mettra sur le marché un produit abordable d’ici trois ans.

Aldi mise sur l’énergie renouvelable

17/07/2018

Aldi Nord vient de publier une ambitieuse politique climatique internationale. Le retailer veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2021 et révèle quelques chiffres révélateurs dans son second rapport de développement durable.