Les éleveurs bovins en colère contre Leclerc et la grande distribution

Les éleveurs bovins  en colère contre Leclerc et la grande distribution

Des agriculteurs, membres de la Fédération nationale bovine, ont manifesté  à Ivry-sur-Seine au siège du groupe Leclerc, afin d’exprimer leur mécontentement contre la grande distribution qui « assassine les éleveurs » avec sa politique de prix bas.

 Selon la Fédération nationale bovine (FNB), branche de la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FNSEA), le prix payé aux éleveurs a sensiblement baissé, de l’ordre de 300 euros par tête.  Le prix payé par le consommateur a augmenté de 65% les 20 dernières années alors que le prix versé au producteur n’a crû que de 10%.

 

L’ensemble de la grande distribution pointée du doigt

Le groupe Leclercq a été la cible des manifestants car il est le « symbole de la guerre des prix qui se fait au détriment des PME et PMI », explique Jean-Pierre Fleury, Président de la FNB.  Mais c’est tout le secteur de la grande distribution qui est pointé du doigt.  La FNB a d’ailleurs souhaité « une réunion d’urgence avec tous les acteurs de la distribution » afin de sortir de la crise.

 

Le logo « Viande de France » pas assez mis en valeur

En outre, la FNB estime que le logo « Viande de France » n’est pas assez mis en valeur, ni assez présent dans les rayons des grandes surfaces.  Le groupe Leclercq a déjà fait savoir qu’il était prêt à rencontrer les abattoirs et les interprofessions.  Aussi, une réunion devrait donc avoir lieu avant la mi-septembre, avec, autour de la table : les éleveurs, les professionnels de l’abattage et les principales enseignes de grande distribution française.

 

Tags: