Les établissements européens de Starbucks tombent aux mains mexicaines

La chaîne de café Starbucks restructure ses activités européennes. Le bureau d’Amsterdam disparaît, entraînant 190 licenciements, et le groupe mexicain de franchise Alsea va exploiter toutes les succursales belges, hollandaises, françaises et luxembourgeoises.

 
Le bureau régional d’Amsterdam ferme ses portes

Starbucks va regrouper l’ensemble des 260 bars à café de Belgique, des Pays-Bas, de France et du Luxembourg sous la houlette d’Alsea qui exploite plus de 3.500 établissements horeca en Amérique latine et en Espagne. En plus des 900 établissements Starbucks, le groupe gère également des succursales des chaînes de restauration rapide telles que Burger King et Dominos. Divers cafés Starbucks en gestion propre aux Pays-Bas et en France seront également rachetés par Alsea.


L’objectif est de réduire les coûts. Au mois de juin, la chaîne américaine du café avait déjà annoncé avoir l’intention de revoir stratégiquement son système de franchise, car les résultats étaient quelque peu décevants et que les Etats-Unis et la Chine exigeaient son entière attention en raison de cette baisse des chiffres. Starbucks doit également faire face à la concurrence croissante de l’entreprise Costa qui vient d’être reprise par Coca-Cola.


Cette restructuration entraîne la fermeture du bureau Starbucks à Amsterdam. Le bureau régional emploie 190 personnes, sont seulement 4 seront transférées à l’usine de torréfaction de Starbucks qui est située à Amsterdam. Celle-ci restera ouverte et ses quatre-vingts emplois sont donc sauvés. Les autres fonctions seront transférées au siège européen situé à Londres.