Les accises élevées pèsent sur l’industrie alimentaire belge

Les accises élevées pèsent sur l’industrie alimentaire belge

Les accises élevées pèsent sur l’industrie alimentaire belge
Shutterstock

L’an dernier l’industrie alimentaire belge a progressé d’environ 3%. Toutefois cette croissance est entièrement attribuable à l’exportation, car sur le marché intérieur on observe un recul de 1,7%, et ce pour la première fois en dix ans.

« Vache à lait »

Selon la fédération de l’industrie alimentaire belge Fevia, ce recul sur le marché intérieur est dû en grande partie aux accises élevées qui font grimper les prix. Ceci incite les consommateurs belges à faire leurs courses au-delà de la frontière où les produits alimentaires sont meilleur marché. Ainsi en 2016 les achats transfrontaliers ont augmenté de 8%.


La Fevia appelle donc le gouvernement à solutionner ce problème : « Nous ne voulons plus servir de vache à lait pour boucher les trous dans le budget de l’Etat », souligne Jean Eylenbosch, président de la Fevia. « Chaque année les accises augmentent, afin de combler aisément les déficits budgétaires. Mais à terme ceci a un effet inverse, car finalement cela entraîne des pertes d’emplois qui à leur tour pèsent sur les dépenses du gouvernement. Il faudrait être bête pour ne pas faire ses achats au-delà de la frontière. »


Exportation

Les grandes chaînes, elles aussi, achètent de plus en plus souvent leurs produits à l’étranger. Vu l’énorme concurrence, elles sont obligées de réduire leurs prix et recherchent donc la solution la meilleur marché.


Mais tout n’est pas sombre, ajoute Eylenbosch : « A l’étranger les produits alimentaires belges restent très prisés de par leur qualité. » De plus, la Belgique exporte une offre plus diversifiée vers davantage de pays. Ainsi depuis peu les pommes belges connaissent une grande popularité en Inde.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Grèves spontanées dans 79 supermarchés belges de Lidl

26/04/2018

Ce mercredi des grèves spontanées ont éclaté chez Lidl partout en Belgique. Les employés se plaignent de la charge de travail trop élevée et ont débrayé après l’échec de la concertation avec la direction. 79 magasins sont restés fermés.

Carrefour et Système U négocient une alliance pour 5 ans

25/04/2018

Carrefour et Système U négocient une alliance pour cinq ans qui permettrait aux deux enseignes d’obtenir de meilleurs prix d’achat auprès des producteurs de biens de consommation. Le partenariat devrait aussi profiter aux filières agricoles.

« Le prix du chocolat ne peut être un tabou »

25/04/2018

La vente de produits fairtrade dans notre pays continue de grimper, en particulier dans le rayon chocolat. Tant mieux, car le secteur se trouve devant de grands défis. « Le chocolat ne disparaîtra pas, mais le prix du cacao doit augmenter. »

Becel passe (en partie) en mains belges

25/04/2018

Désormais la famille belge Frère aura également voix au chapitre chez Flora Food Group (FFG), la division margarine qu’Unilever cède à l’américain KKR. Le holding GBL injecte un quart de milliard d’euros et acquiert ainsi une participation de 3,7%.

Coca-Cola en croissance grâce au Light et au Zero

25/04/2018

Au premier trimestre Coca-Cola a vu chuter son chiffre d’affaires  de 16%, mais  dépasse néanmoins les attentes des analystes. La croissance organique du chiffre d’affaires s’est élevée à 5%, grâce au relancement des boissons sans sucre.

Carrefour Belgique franchit le cap des 300 Express

24/04/2018

Demain soir, Carrefour fête l’inauguration de son 300ème Express en Belgique, le 92ème en région bruxelloise. Il s’agit d’un jalon d’autant plus important que ce nouvel Express Froissart redéfinit le concept de magasin destiné à une clientèle de passage.