Les actions de grève pèsent sur le chiffre d'affaires de Carrefour

Les actions de grève pèsent sur le chiffre d'affaires de Carrefour
Shutterstock.com

Carrefour a connu un premier trimestre difficile, notamment suite aux actions de grève. En Belgique aussi le chiffre d'affaires est en recul. Par ailleurs le retailer souligne la solide dynamique de l'implémenation du plan de transformation.

Pression concurrentielle

Au premier trimestre de 2018 le groupe de grande distribution Carrefour a réalisé un chiffre d'affaires de 20,776 milliards d'euros, soit une baisse de 2,4% (+0,4% sur base comparable). Pour expliquer ces faibles performances le retailer evoque une forte pression concurrentielle sur ses principaux marchés, des ventes moins dynamiques en Europe suite aux condidtions météorologiques défavorables et des 'perturbations opértionnelles' en France et en Belgique - jolie description des conséquences des actions de grève après l'annonce du plan de transformation.

 

En Belgique le chiffre d'affaires a régressé de 0,4% à 1,022 milliard d'euros (-1,6% sur base comparable), suite aux grèves. En France il est question d'une légère croissance du chiffre d'affaires de 0,9% : les hypermarchés restent à la traîne, tandis que les supermarchés et les magasins de proximité progressent. En Italie les ventes ont été décevantes, alors que l'Espagne, la Pologne et surtout la Roumanie ont enregistré de solides performances. Au Brésil et en Chine le chiffre d'affaires continue de baisser.

 

Dans son communiqué de presse Carrefour souligne que de nombreux chantiers du plan de transformation ont déjà été lancés. En France le retailer a ouvert davantage de convenience stores et de points de retrait Drive et a lancé l'application de paiement mobile Carrefour Pay. A partir de septembre cinq hypermarchés passeront sous franchise. La technologie de la blockchain, déjà appliquée à la volaille, sera étendue à huit autres catégories de produits. Par ailleurs Carrefour étend son offre 'sans antibiotiques' aux oeufs, au saumon et à la viande de veau et de porc en Belgique, en Pologne et en Espagne. Afin d'accélérer la conversion et le développement du bio, le groupe a conclu un partenariat avec le WWF.