Les autorités envisagent d’interdire la vente d’alcool aux moins de 18 ans

Les autorités envisagent d’interdire la vente d’alcool aux moins de 18 ans

A l’exemple des Pays-Bas, qui ont interdit l’alcool aux moins de 18 ans, les autorités belges ont émis deux propositions en vue de sévériser la vente d’alcool aux jeunes. La première proposition fait la distinction entre les boissons à teneur en alcool supérieure  à 15% et les boissons à teneur inférieure ; la deuxième proposition – plus sévère – porte  à 18 ans, l’âge autorisé pour l’achat d’alcool. L’Unizo et le SNI se disent très sceptiques quant à l’efficacité de ces mesures.

Unizo : « Les commerçants  ne doivent pas être seuls à porter la responsabilité »

« Une interdiction sur la vente d’alcool ne peut fonctionner que si l’on instaure également une interdiction de détention et de consommation pour les jeunes », estime Buurtsuper.be, la branche de l’Unizo représentant les commerces indépendants. L’organisation fait référence ici aux Pays-Bas,  qui ont introduit à la fois une interdiction de vente et de consommation. En Belgique il s’agirait uniquement d’une interdiction de vente.


Buurtsuper.be craint qu’ainsi la responsabilité soit entièrement à charge du commerçant. Selon une enquête de l’Unizo, 9 commerçants sur 10 respectent la loi et  vérifient donc l’âge des clients, mais 4 commerçants sur 10 disent rencontrer des problèmes lors de ces contrôles : « Dans la plupart des cas, cela se limite à une discussion avec les jeunes ou leurs parents. Mais un commerçant sur 5 est régulièrement agressé verbalement et un commerçant sur 20 a déjà été victime d’agression physique. »


Autre inconvénient du respect de la règlementation :  une perte significative de clientèle pour 44% des commerçants. De plus le système n’est pas étanche : plus de 60% des commerçants ont déjà eu affaire à des jeunes mentant quant à leur âge. Aussi Buurtsuper.be demande d’urgence une concertation concernant les mesures proposées.


SNI : « Tout à fait ridicule »

Le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) est plus radical encore dans sa prise de position : « Interdire l’alcool aux moins de 18 ans est tout à fait ridicule, c’est une mauvaise idée. Il est clair que la société ne veut pas introduire une telle mesure », estime le SNI.


« Si cette interdiction devenait réalité, il sera aisé pour les moins de 18 ans de la contourner via des amis plus âgés qui se procureront de l’alcool, ce qui se passe déjà  dans les pays où l’alcool est interdit aux jeunes. Seules des campagnes de sensibilisation peuvent montrer les dangers de l’alcool. Ainsi, les jeunes auront toutes les informations en main pour consommer des boissons alcoolisées de manière responsable », ajoute le SNI.


Actuellement en Belgique  il est interdit de vendre de l’alcool aux jeunes de moins de 16 ans et de l’alcool fort aux moins de 18 ans.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top