Les autorités flamandes et Lidl passent aux chèques-repas électroniques | RetailDetail

Les autorités flamandes et Lidl passent aux chèques-repas électroniques

Les autorités flamandes et Lidl passent aux chèques-repas électroniques

Ce mercredi les chèques-repas électroniques avaient  la cote : quelques heures seulement après que le discounter Lidl ait fait savoir qu’il accepterait  dorénavant les chèques-repas numériques ; les autorités flamandes ont annoncé que près de 14.000 fonctionnaires flamands recevraient désormais leurs chèques-repas sous forme digitale. 

Les autorités s’associent à Edenred

Pour ce projet, les autorités flamandes ont opté pour Edenred, l’ex-Accor Services. L’éditeur de chèques-repas compte déjà quelque 5.000 clients qui acceptent la version électronique, dont 3.000 restaurants et commerces de proximité et 2.000 grandes surfaces, notamment Carrefour, Aldi, Delhaize et Cora.


Jean-Bernard Trussart, directeur général d’Edenred, entend encore élargir  ce réseau. Ainsi pour les petits commerçants ne disposant pas de terminal de paiement, Edenred  a élaboré une offre qui leur coûtera moins d’1 euro par jour, dixit Trussart. Pour les utilisateurs Edenred a mis au point une appli, qui offre  un aperçu des restaurants et commerçants acceptant les chèques-repas électroniques.


Désormais également chez Lidl

Le discounter Lidl suit lui aussi cette nouvelle tendance. Désormais les clients Lidl pourront eux aussi payer avec des chèques-repas électroniques des 4 émetteurs belges. « Via les médias sociaux et notre service clientèle, certains clients  s’étaient déjà informés quant à la possibilité de payer via des chèques-repas digitaux chez Lidl. Aussi notre département IT ces derniers mois a effectué les préparatifs nécessaires », explique le porte-parole Pieterjan Rynwalt.


« Les chèques-repas électroniques reflètent la sécurité, la transparence et le respect de l’environnement. En tant que supermarché, nous en tirons également des avantages : d’une part cela permet d’exclure les erreurs (de calcul) humaines, d’autre part il y a moins de perte de temps aux caisses. Nos employés n’ont plus à compter les chèques. »


Toutefois Lidl émet une réserve quant au prix du système : « Les chèques-repas numériques offrent certainement de nombreux avantages : ainsi contrairement à la version papier, les e-chèques nécessitent moins de travail administratif. Mais les chèques digitaux doivent être abordables pour continuer leur croissance », selon Rynwalt, « et en ce moment les e-chèques constituent un traitement  supplémentaire, en plus de tous les modes de paiement existants. » Le discounter espère donc qu’à terme les chèques-repas électroniques remplaceront entièrement les chèques papier.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


HelloFresh augmente ses investissements au détriment du bénéfice

14/08/2018

Malgré la promesse d'un bénéfice pour la fin de l'année, le livreur de box repas HelloFresh opte finalement pour de nouveaux investissements. Après un solide 2ème trimestre, l'entreprise mise sur la croissance aux Etats-Unis.

Le shopping sans caisse également disponible chez OKay

13/08/2018

Après les magasins Spar de Colruyt Group, l'enseigne OKay (Compact) adopte à son tour le shopping sans caisse. Avec l'app ‘Scan. Pay. Go.’ les clients n'ont plus besoin de faire la file à la caisse.

AB InBev veut enivrer l'Afrique

09/08/2018

Pour AB InBev l'Afrique est le marché de l'avenir. Le brasseur nourrit de hautes ambitions sur le continent : la prospérité et la population, qui de plus en plus appricie la bière, y augmentent rapidement.

Lidl met des voitures à disposition des shoppers

08/08/2018

"Votre propre voiture pour faire vos courses", voilà comment Lidl présente son nouveau service d'autopartage sur les parkings de ses supermarchés. Pour ce projet le discounter collabore avec Mazda Carsharing.

Ahold Delhaize : CA en baisse, bénéfice en hausse

08/08/2018

Alors qu'aux USA le CA d'Ahold Delhaize est sous pression, Delhaize Belgique confirme la tendance positive déjà perceptible au 1er trimestre, grâce aux 'légumes magiques'. Sur le plan online le groupe est sur la bonne voie.

Chez Walmart des robots préparent les commandes

07/08/2018

Le géant américain de la grande distribution Walmart teste des robots capables de préparer les commandes en ligne : ils collectent les produits secs, réfrigérés et surgelés dans l'entrepôt, tandis que le personnel se charge de choisir les produits frais.