Les autorités flamandes et Lidl passent aux chèques-repas électroniques

Les autorités flamandes et Lidl passent aux chèques-repas électroniques

Ce mercredi les chèques-repas électroniques avaient  la cote : quelques heures seulement après que le discounter Lidl ait fait savoir qu’il accepterait  dorénavant les chèques-repas numériques ; les autorités flamandes ont annoncé que près de 14.000 fonctionnaires flamands recevraient désormais leurs chèques-repas sous forme digitale. 

Les autorités s’associent à Edenred

Pour ce projet, les autorités flamandes ont opté pour Edenred, l’ex-Accor Services. L’éditeur de chèques-repas compte déjà quelque 5.000 clients qui acceptent la version électronique, dont 3.000 restaurants et commerces de proximité et 2.000 grandes surfaces, notamment Carrefour, Aldi, Delhaize et Cora.


Jean-Bernard Trussart, directeur général d’Edenred, entend encore élargir  ce réseau. Ainsi pour les petits commerçants ne disposant pas de terminal de paiement, Edenred  a élaboré une offre qui leur coûtera moins d’1 euro par jour, dixit Trussart. Pour les utilisateurs Edenred a mis au point une appli, qui offre  un aperçu des restaurants et commerçants acceptant les chèques-repas électroniques.


Désormais également chez Lidl

Le discounter Lidl suit lui aussi cette nouvelle tendance. Désormais les clients Lidl pourront eux aussi payer avec des chèques-repas électroniques des 4 émetteurs belges. « Via les médias sociaux et notre service clientèle, certains clients  s’étaient déjà informés quant à la possibilité de payer via des chèques-repas digitaux chez Lidl. Aussi notre département IT ces derniers mois a effectué les préparatifs nécessaires », explique le porte-parole Pieterjan Rynwalt.


« Les chèques-repas électroniques reflètent la sécurité, la transparence et le respect de l’environnement. En tant que supermarché, nous en tirons également des avantages : d’une part cela permet d’exclure les erreurs (de calcul) humaines, d’autre part il y a moins de perte de temps aux caisses. Nos employés n’ont plus à compter les chèques. »


Toutefois Lidl émet une réserve quant au prix du système : « Les chèques-repas numériques offrent certainement de nombreux avantages : ainsi contrairement à la version papier, les e-chèques nécessitent moins de travail administratif. Mais les chèques digitaux doivent être abordables pour continuer leur croissance », selon Rynwalt, « et en ce moment les e-chèques constituent un traitement  supplémentaire, en plus de tous les modes de paiement existants. » Le discounter espère donc qu’à terme les chèques-repas électroniques remplaceront entièrement les chèques papier.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt lance sa box repas

18/10/2017

Colruyt lance un colis repas pour ménages avec enfants, avec tous les ingrédients nécessaires à la préparation de trois repas. Pas besoin d’abonnement pour commander sa box repas qui sera disponible dès le lendemain.

63 emplois menacés chez Coca-Cola Belgique

18/10/2017

Coca-Cola Belgique a l’intention de supprimer 63 des 2.200 emplois au total. Le fabricant de boissons rafraîchissantes s’entretiendra avec les syndicats, afin d’éviter autant que possible les licenciements secs.

Ferrero et Unilever s’associent pour la fabrication de glaces Kinder

17/10/2017

L’italien Ferrero a conclu un accord de collaboration avec Unilever pour la création de glaces Kinder. Unilever, qui produit notamment la marque Magnum, bénéficie déjà d’une riche expérience sur ce marché.

Nouveau CFO pour Carrefour

17/10/2017

L’enseigne française Carrefour a désigné un nouveau CFO. Pierre-Jean Sivignon quitte l’entreprise pour des raisons personnelles et sera remplacé par Matthieu Malige, qui auparavant occupait la même fonction chez Fnac Darty.

AB InBev : accord social concernant la nouvelle CCT

17/10/2017

Fin des troubles dans les brasseries  d’AB InBev à Louvain, Jupille et Hoegaarden : les syndicats et la direction sont parvenus à un accord concernant une partie de la nouvelle convention collective de travail.

Danone : croissance grâce aux hausses de prix

17/10/2017

Durant le troisième trimestre le chiffre d’affaire de Danone a augmenté de 16,6% à 6,454 milliards d’euros. Cette progression est attribuable avant tout à la reprise de WhiteWave, car sur base comparable la croissance s’est limitée à 4,7%.

Back to top