Les autorités flamandes et Lidl passent aux chèques-repas électroniques | RetailDetail

Les autorités flamandes et Lidl passent aux chèques-repas électroniques

Les autorités flamandes et Lidl passent aux chèques-repas électroniques

Ce mercredi les chèques-repas électroniques avaient  la cote : quelques heures seulement après que le discounter Lidl ait fait savoir qu’il accepterait  dorénavant les chèques-repas numériques ; les autorités flamandes ont annoncé que près de 14.000 fonctionnaires flamands recevraient désormais leurs chèques-repas sous forme digitale. 

Les autorités s’associent à Edenred

Pour ce projet, les autorités flamandes ont opté pour Edenred, l’ex-Accor Services. L’éditeur de chèques-repas compte déjà quelque 5.000 clients qui acceptent la version électronique, dont 3.000 restaurants et commerces de proximité et 2.000 grandes surfaces, notamment Carrefour, Aldi, Delhaize et Cora.


Jean-Bernard Trussart, directeur général d’Edenred, entend encore élargir  ce réseau. Ainsi pour les petits commerçants ne disposant pas de terminal de paiement, Edenred  a élaboré une offre qui leur coûtera moins d’1 euro par jour, dixit Trussart. Pour les utilisateurs Edenred a mis au point une appli, qui offre  un aperçu des restaurants et commerçants acceptant les chèques-repas électroniques.


Désormais également chez Lidl

Le discounter Lidl suit lui aussi cette nouvelle tendance. Désormais les clients Lidl pourront eux aussi payer avec des chèques-repas électroniques des 4 émetteurs belges. « Via les médias sociaux et notre service clientèle, certains clients  s’étaient déjà informés quant à la possibilité de payer via des chèques-repas digitaux chez Lidl. Aussi notre département IT ces derniers mois a effectué les préparatifs nécessaires », explique le porte-parole Pieterjan Rynwalt.


« Les chèques-repas électroniques reflètent la sécurité, la transparence et le respect de l’environnement. En tant que supermarché, nous en tirons également des avantages : d’une part cela permet d’exclure les erreurs (de calcul) humaines, d’autre part il y a moins de perte de temps aux caisses. Nos employés n’ont plus à compter les chèques. »


Toutefois Lidl émet une réserve quant au prix du système : « Les chèques-repas numériques offrent certainement de nombreux avantages : ainsi contrairement à la version papier, les e-chèques nécessitent moins de travail administratif. Mais les chèques digitaux doivent être abordables pour continuer leur croissance », selon Rynwalt, « et en ce moment les e-chèques constituent un traitement  supplémentaire, en plus de tous les modes de paiement existants. » Le discounter espère donc qu’à terme les chèques-repas électroniques remplaceront entièrement les chèques papier.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Des poses torrides dans le rayon des produits frais

20/04/2018

Les experts météorologiques de RetailDetail Food prévoient déjà un été torride pour le secteur des FMCG.  Pourquoi ?  C’est ce que dévoile sans détours notre aperçu hebdomadaire sérieusement épicé.

Heineken et Bavaria cherchent leur bonheur hors Europe

19/04/2018

Les groupes brassicoles Heineken et Bavaria enregistrent des chiffres de vente en hausse sur un marché européen de la bière pourtant en difficulté.  Bavaria a réalisé un CA record l’an dernier, tandis que le volume de Heineken a augmenté de 4,3% au trimestre précédent.

Danone enregistre la plus forte croissance de chiffre d'affaires comparable en 5 ans

19/04/2018

Le géant français de l’alimentation Danone a connu un excellent premier trimestre.  Le chiffre d’affaires a progressé de 4,9% sur base comparable, soit la meilleure performance de ces cinq dernières années.

Des produits pour bébés viennent élargir l’assortiment de marques distributeur chez Lidl

19/04/2018

Lidl peut tout doucement échanger son rôle de discounter contre celui de retailer complet.  La chaîne de supermarchés lance sa propre gamme de produits pour bébés de marques distributeur Lupilu et Cien, déjà fortement appréciées par la clientèle.

Unilever affecté par la faiblesse du dollar

19/04/2018

 

Unilever a vu son chiffre d’affaires baisser de plus de 5% suite aux effets de change négatifs.  Sans cet impact, le chiffre d’affaires du groupe de produits alimentaires et de soins personnels aurait progressé de 3,4%.

Greenyard se charge de la logistique des produits frais pour les magasins Carrefour indépendants

19/04/2018

Une collaboration exclusive entre Carrefour Belgium et le fournisseur de produits frais Greenyard a pour but d’élever le niveau de l’offre de produits frais dans les points de vente de plus petite taille.