Les Belges ont acheté pour 2,112 milliards d’euros de friandises et de snacks

Les Belges ont acheté pour 2,112 milliards d’euros de friandises et de snacks

En 2012 le marché  belge des snacks et confiseries a vu son chiffre d’affaires  progresser de 1,9% à  2,112 milliards d’euros. Cette croissance  est entièrement attribuable à la hausse du coût des matières premières et l’engouement pour les produits haute de gamme à consommer chez soi, car la consommation per capita est restée stable.

Les snacks ont la cote

Avec une croissance de 1,9% notre pays devance les Pays-Bas, où le marché des snacks et friandises n’a progressé ‘que’ de 1,6%. Bien entendu, en chiffres absolus les Pays-Bas surpassent la Belgique avec 3,619 milliards d’euros, comme l’indique les chiffres du Centre d'Etude du Benelux pour les Snacks et la Confiserie.


En Belgique le chocolat demeure la catégorie la mieux vendue  et représente 707 millions d’euros (+1,1%), suivi des ‘biscuits et cakes’ qui occupent la deuxième place avec 666 millions d’euros (+1,8%). Mais la plus forte croissance revient aux snacks, dont les ventes ont augmenté de 6,1% à 364 millions d’euros en 2012 et dont la popularité avoisine celle de la confiserie (avec 375 millions d’euros, -0,3%).


Prédominance des supermarchés

Les ventes en supermarchés représentent pas moins de 78% du chiffre d’affaires total du secteur des snacks et confiseries.  L’année dernière les ventes en grandes surfaces ont augmenté de 3,3%, ce qui représente un chiffre d’affaires de 1,65 milliards d’euros. Le canal ‘Out-of-Home’ (stations-services, drogueries, commerce de tabac, magasins de bonbons, cinémas, cantines, etc.) par contre a vu son chiffre d’affaires diminuer de 2,5%.


Afin d’ébaucher la situation du marché des snacks et confiseries en Belgique et aux Pays-Bas, les entreprises sous le sceau du secret transmettent leurs chiffres d’affaires par segment au Centre d'Etude du Benelux pour les Snacks et la Confiserie. Les données recueillies sont totalisées et traitées et ensuite communiquées aux participants. Ce système d’information constitue donc un outil précieux pour le secteur, afin de déterminer l’évolution du marché et la position de chaque entreprise au sein de ce marché.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


L’Ecosse réalise une première : un prix plancher pour l’alcool

21/11/2017

L’Ecosse réalise une première mondiale : enfin la région a obtenu la permission d’installer un prix plancher pour l’alcool. La loi avait déjà été passé en 2012, mais a été bloqué depuis par des distillateurs de whisky. 

Carrefour accepte les sacs et les boîtes réutilisables aux comptoirs

20/11/2017

Après un projet pilote réussi à l’Hypermarché Carrefour de Bierges, tous les Hypermarchés Carrefour et les Carrefour Market en gestion propre acceptent désormais les sacs à vrac et boîtes réutilisables des clients aux comptoirs en service.

Greenpeace parodie la publicité de Noël de Coca-Cola

20/11/2017

Pour pas mal de gens la pub de Noël de Coca-Cola à la télé signifie le vrai début de la période de Noël. Cette année, Greenpeace en a fait une parodie, dans laquelle l’organisation attire l’attention sur la pollution causée par le fabricant de sodas.

Alibaba investit 2,5 milliards dans une filiale d'Auchan

20/11/2017

Alibaba vient de prendre une participation de 36 % dans Sun Art Retail Group. Avec 450 supermarchés, ce dernier est la deuxième chaîne de supermarchés en Chine ; le détaillant français Auchan en est par ailleurs le principal actionnaire.

Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

Back to top