Les Belges ont acheté pour 2,112 milliards d’euros de friandises et de snacks

Les Belges ont acheté pour 2,112 milliards d’euros de friandises et de snacks

En 2012 le marché  belge des snacks et confiseries a vu son chiffre d’affaires  progresser de 1,9% à  2,112 milliards d’euros. Cette croissance  est entièrement attribuable à la hausse du coût des matières premières et l’engouement pour les produits haute de gamme à consommer chez soi, car la consommation per capita est restée stable.

Les snacks ont la cote

Avec une croissance de 1,9% notre pays devance les Pays-Bas, où le marché des snacks et friandises n’a progressé ‘que’ de 1,6%. Bien entendu, en chiffres absolus les Pays-Bas surpassent la Belgique avec 3,619 milliards d’euros, comme l’indique les chiffres du Centre d'Etude du Benelux pour les Snacks et la Confiserie.


En Belgique le chocolat demeure la catégorie la mieux vendue  et représente 707 millions d’euros (+1,1%), suivi des ‘biscuits et cakes’ qui occupent la deuxième place avec 666 millions d’euros (+1,8%). Mais la plus forte croissance revient aux snacks, dont les ventes ont augmenté de 6,1% à 364 millions d’euros en 2012 et dont la popularité avoisine celle de la confiserie (avec 375 millions d’euros, -0,3%).


Prédominance des supermarchés

Les ventes en supermarchés représentent pas moins de 78% du chiffre d’affaires total du secteur des snacks et confiseries.  L’année dernière les ventes en grandes surfaces ont augmenté de 3,3%, ce qui représente un chiffre d’affaires de 1,65 milliards d’euros. Le canal ‘Out-of-Home’ (stations-services, drogueries, commerce de tabac, magasins de bonbons, cinémas, cantines, etc.) par contre a vu son chiffre d’affaires diminuer de 2,5%.


Afin d’ébaucher la situation du marché des snacks et confiseries en Belgique et aux Pays-Bas, les entreprises sous le sceau du secret transmettent leurs chiffres d’affaires par segment au Centre d'Etude du Benelux pour les Snacks et la Confiserie. Les données recueillies sont totalisées et traitées et ensuite communiquées aux participants. Ce système d’information constitue donc un outil précieux pour le secteur, afin de déterminer l’évolution du marché et la position de chaque entreprise au sein de ce marché.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Solides performances pour Albert Heijn, stabilité pour Delhaize au 4ème trimestre

24/01/2018

Ahold Delhaize a réalisé un quatrième trimestre satisfaisant, grâce aux solides performances d’Albert Heijn et Bol.com. En Belgique Delhaize continue de stagner.

Carrefour supprime des milliers d’emplois au profit du e-commerce

23/01/2018

Carrefour va supprimer quelques milliers d’emplois, a annoncé aujourd’hui le CEO Alexandre Bompard. Grâce à un nouveau plan de transformation, avec l’accent sur l’e-commerce, Carrefour entend devenir « le leader mondial dans la transition alimentaire ».

Unilever supprime des emplois au sein de son équipe de vente

22/01/2018

Unilever Belgium réorganise son équipe de représentants commerciaux. Ceci entraînera la perte de onze emplois, confirme l’entreprise à la rédaction de RetailDetail.

Forte croissance d’Amazon dans le secteur alimentaire

22/01/2018

Les ventes alimentaires ne représentent toujours qu’une part limitée du e-commerce, mais les chiffres de croissance d’Amazon aux Etats-Unis et en Europe pour l’année 2017 semblent impressionnants.  Le point de basculement est-il en vue ?

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public

22/01/2018

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public.  Il est situé à Seattle, près du siège social de l’entreprise qui a testé ce type de magasin auprès de son propre personnel.  L’accès est ouvert à tous dès aujourd’hui.

Unilever va-t-il reprendre la marque de tonic Fever-Tree ?

19/01/2018

La marque de tonic Fever-Tree a désigné un nouvel administrateur: Kevin Havelock, responsable de la division des boissons rafraîchissantes d’Unilever. Cette nomination laisse à penser qu’Unilever souhaite reprendre la maison-mère Fevertree Drinks. Ces spéculations ont fait grimper l’action.

Back to top