Les bières belges de Heineken ont le vent en poupe

Les bières belges de Heineken ont le vent en poupe
Foto: Shutterstock.com

Le géant de la bière, Heineken, a considérablement augmenté sa production de bière en Belgique depuis quelques années. La promotion internationale de certaines marques telles que Mort Subite y ont énormément contribué.

 

L’internationalisation des « petites marques »

Depuis 2016, la production de bière de la filiale belge de Heineken, Alken-Maes, dans les brasseries d’Alken, Kobbegem et Opwijk, a augmenté de 40 % pour atteindre 1,85 million d’hectolitres. C’est particulièrement à Kobbegem, site de brassage de la marque Mort Subite, que la production a augmenté de façon spectaculaire : entre 2016 et 2019, le volume est passé de 40 000 à 104 000 hectolitres de bière brassée.

 

Environ 90 % de l’ensemble de la production de la Mort Subite est destiné à l’étranger : depuis que Heineken a fait de la marque belge une marque internationale il y a trois ans, sa popularité a considérablement augmenté, notamment dans les pays voisins tels que la France et les Pays-Bas. Entre-temps, Heineken a également investi dans une nouvelle salle de fermentation sur le site de Kobbegem, rapporte De Tijd.

 

La Mort Subite n’est pas la seule bière du groupe à connaitre un succès international : Heineken avait aussi déjà lancé Affligem dans le reste du monde. La demande de cette bière d’abbaye a donc systématiquement augmenté depuis 2014. L’année dernière, la production de la brasserie d’Opwijk a connu une hausse de 12 %.

 

Investissements

La brasserie d’Alken, produisant les marques Cristal, Hapkin et Desperados, a elle aussi le vent en poupe. Au début de l’année, Alken-Maes a annoncé investir quatre millions d’euros dans le site.

 

Alken-Maes possède une part de marché d’un peu plus de 10 % en Belgique. L’entreprise réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 150 millions d’euros et emploie près de 620 personnes.