Les brasseurs belges déposent plainte contre la taxe française sur la bière | RetailDetail

Les brasseurs belges déposent plainte contre la taxe française sur la bière

Les brasseurs belges déposent plainte contre la taxe française sur la bière

Soutenus par leurs collègues européens, les brasseurs belges déposeront plainte officiellement ce mois-ci auprès de la Commission européenne contre la forte hausse des accises sur la bière, imposée par la France. Après examen du dossier, la Commission européenne pourrait exiger de la France qu’elle retire ou allège la taxe.

32% de la production brassicole belge exportée vers la France

Pour rappel : fin 2012 le gouvernement français annonçait une hausse de 180% de la taxe sur la bière, afin de combler son déficit budgétaire. Par contre le vin, la boisson nationale française, n’était pas concerné par cette hausse des accises sur l’alcool. Même une visite du premier ministre Di Rupo au président Hollande, n’avait pu faire fléchir le gouvernement français.


Cette taxe frappe lourdement le secteur brassicole belge, dont 32 % de la production – surtout les bières spéciales – est exportée vers la France. Après des contestations symboliques ces derniers mois, les brasseurs ont décidé de porter plainte officiellement ce mois-ci auprès de la Commission européenne.


Perturbation du libre marché

«Il s’agit d’une initiative de la coupole européenne, qui a élaboré toute une argumentation juridique ces derniers mois. Nous nous y joignons », indique M. Gatz, directeur de la fédération brassicole belge.  « Après réception de la plainte, la Commission va jouer son rôle de gardienne du droit européen. Si elle estime que ce droit n‘est bien respecté, elle pourrait exiger de la France qu’elle retire ou allège la taxe », ajoute Gatz.

 

Que les brasseurs belges aient attendu si longtemps avant de porter plainte officiellement, s’explique par le fait que « les conséquences pour la fixation des prix de la bière en France et l’impact sur l’export vers notre pays voisin n’apparaissent clairement qu’aujourd’hui »,  selon l’eurodéputé flamand Philippe De Backer (Open Vld). Celui-ci avait déjà interpellé la Commission concernant cette affaire, mais sans résultats. De Backer estime que « la taxe sur la bière perturbe le libre marché » et que la Commission se doit donc d’intervenir. « Nous ne pouvons admettre que le marché européen unifié souffre du chauvinisme français », conclut le député.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Le supermarché le plus cher d’Europe de l’Ouest

25/05/2018

Carrefour domine l’actu, Colruyt au bord de la faillite, les multinationales sont mauvaises en calcul et bientôt l’industrie alimentaire 3.0. Le point sur ces sujets dans le résumé hebdomadaire, moyennement conforme au GDPR,  de RetailDetail Food!

Les multinationales recalées en matière d’alimentation saine

24/05/2018

Les multinationales alimentaires ne fournissent pas suffisamment d’efforts pour rendre leurs produits plus sains, affirme la Access to Nutrition Foundation. Nestlé, Unilever et Danone sont les meilleurs élèves de la classe.

Bientôt la vente de cigarettes interdite dans les supermarchés ?

23/05/2018

La ministre wallonne de la Santé veut interdire la vente de cigarettes dans les supermarchés. Le nouveau plan anti-tabac wallon insiste surtout sur la prévention, mais la ministre appelle également les supermarchés à retirer le tabac de leurs rayons.

Ahold Delhaize lance un laboratoire digital aux Etats-Unis

22/05/2018

Ahold Delhaize USA crée une nouvelle entité dédiée à l’innovation digitale : Peapod Digital Labs est un laboratoire où seront développées de nouvelles stratégies dans le domaine de la digitalisation, du e-commerce et de la personnalisation.

Lidl ouvre un restaurant pour les étudiants en blocus

22/05/2018

Lidl soutient les étudiants en blocus : pour les aider à manger sain durant la période d’examens la chaîne de supermarchés ouvre un restaurant pop-up à Gand, accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Carrefour se voit contraint de fermer des centaines de magasins Dia

22/05/2018

Carrefour ne trouve pas de repreneurs pour des centaines de ses anciens magasins Dia en France.  Près de 230 points de vente devront probablement fermer leurs portes.